Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée
Couverture de Achab -4- La jambe d'ivoire
©Glénat 2011 Mallet
Parution le 19/01/2011. Vous pouvez commander l'album chez nos partenaires suivants : Acheter sur Amazon Acheter chez BDFugue Acheter à la FNAC Acheter sur Rakuten
Album créé dans la bedetheque le 13/12/2010 (Dernière modification le 24/01/2016 à 08:55) par tchouckitchouck

Achab

4. La jambe d'ivoire

Une BD de chez Glénat ([treize étrange]) - 2011

01/2011 (19 janvier 2011) 54 pages 978-2-7234-7409-2 Grand format 119487

Achab poursuit sa traque obsessionnelle de Moby Dick et sombre plus encore dans la folie. Rejeté par la plupart des habitants de l'île de Nantucket, il reste persuadé que le cachalot blanc est responsable de la disparition tragique des membres de sa famille. On le considère pourtant encore comme un bon capitaine et assez vite on lui confie le commandement d'un nouveau baleinier. Il conduit évidemment son navire à la poursuite de Moby Dick… qu'il parvient enfin à éliminer ! Mais il est le seul survivant de cette victoire et, rapidement,... Lire la suite

  • Currently 4.10/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 4.1/5 (10 votes)

  • Achab -1- Nantucket

    Tome 1
  • Achab -2- Premières campagnes

    Tome 2
  • Achab -3- Les Trois doublons

    Tome 3
  • Achab -4- La jambe d'ivoire

    Tome 4

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    Le 11/08/2018 à 15:44:28

    J’ai emprunté un peu par hasard cette série en médiathèque, attiré par le thème.
    Un prequel de Moby Dick, pourquoi pas ? L’idée était bonne d’autant que le chef d’œuvre de Melville s’y prête à merveille.
    Donc, le scenario exploitant opportunément la richesse originelle du roman ne s’en sort pas trop mal. Mais le dessin… (heu, comment dire ça gentiment ?) m’a laissé assez incrédule. Avec tout le respect que je dois à Patrick Mallet, je constate qu’apparemment il ne sait pas dessiner un être humain ! Ses visages et ses mains sont particulièrement grotesques. A ce stade, ce n’est même pas une question de style mais de niveau. On sent bien qu’il est sincère et qu'il y a un gros boulot derrière, mais son dessin est si faible qu’il transforme chaque personnage en pantin rigide et laid, aux expressions outrancières, figées, sans regard ni mouvement… Même les belles couleurs de Laurence Croix ne sauvent pas son trait du naufrage ! J’ai rarement vu ça en 25 ans de lecture de BD… Du coup, à lire mais comme une curiosité.

    Le 12/03/2011 à 18:10:43

    Depuis plusieurs décennies, Moby Dick nargue Achad Hawthorne. Et même si en ce jour de novembre 1845, ce dernier pense avoir définitivement terrassé le diabolique cachalot blanc, le cours des choses en décidera autrement...
    En créant un prologue au fameux roman de Melville, Patrick Mallet s’attaquait un monument de la littérature Nord américaine. Cependant, force est de constater que l’exercice est (plutôt) réussi et que ce jeune dessinateur illustre avec talent un pan de l’histoire maritime de cette fin du XIXème siècle.
    Si le graphisme et l’abondance des dialogues peuvent dérouter, il y a dans cette série (et plus particulièrement dans le dernier album) une intensité et une densité qui traduisent parfaitement une époque mais également (et surtout !) l’état d’esprit d’un marin dont les obsessions lui firent accomplir ce que peu d’hommes eurent osé entreprendre mais également, perdre le sens commun de la réalité et des siens.
    Avec de 4ème et dernier album, Patrick Mallet clos prématurément une série pleine de qualités… dommage !

Toutes les éditions de cet album