Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée
© Aventures et Voyages - 1978

Akim (1re série) est une revue de l'éditeur Aventures & Voyages.
756 numéros de septembre 1958 à février 1991, bimensuel sur presque toute la durée de publication. Chaque numéro du fascicule a proposé un épisode du héros éponyme d'une longueur oscillant entre 50 & 60 pages. Mensuel du N°1 au N°22, puis bimensuel jusqu'à la fin. À partir du N°669, les épisodes d'Akim sont des rééditions dans l'ordre des épisodes 265 et suivants. Avant cela, les N°665 et 666 avaient repris l'épisode de Bengali N°15 qui n'était pas de Pedrazza.
Akim est l'un des nombreux clones de Tarzan. Il se distingue par son étonnante longévité ainsi que par l'imagination débridée de son scénariste (Roberto Renzi) empruntant parfois à l'iconographie de films à succès tels que Star Wars. Si dans les premiers épisodes, le dessinateur Augusto Pedrazza se révèle assez maladroit, son style va s'affiner pour acquérir une souplesse qui sera un peu sa marque de fabrique. Sans égaler les plus grands artistes du 9e art car il devait en effet sortir 50 pages tous les quinze jours, ce qui ne laisse pas trop de temps pour le fignolage.
NB : Il s'agit du petit format ayant eu le plus grand nombre de numéros !

2
votes

Une sélection de séries à lire si vous avez aimé Akim (1re série) :

Détail des albums de la série