Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Bercovici, Philippe

Bercovici, Philippe

  • 926
  • Bercovici
  • Philippe
  • le 05/01/1963 (FRANCE)

Son actu

Romanée contée (La) Pinot noir contre Dragon blanc

A paraître le 09/04/2014
  • Vents d'Ouest
  • Humour
  • 04/2014
  • 978-2-7493-0764-0
  • 64

Femmes en Blanc (Les) -36- Neuf mois de gros stress

A paraître le 04/04/2014
  • Dupuis
  • 04/2014
  • 978-2-8001-5873-0
  • 46

Sa biographie

Photo © 12bis

Né à Nice le 5 janvier 1963, Philippe Bercovici a acquis de haute lutte le titre de dessinateur le plus rapide de toute la profession en illustrant à lui seul, et dans divers styles, toutes les bandes dessinées et illustrations proposées dans les 48 pages d'un numéro de Spirou en 1999. Dans un numéro normal, il occupe rarement moins de trois à cinq pages. Repéré à treize ans par Raoul Cauvin auquel il était venu soumettre ses œuvres lors d'une dédicace à Nice, il publie immédiatement dans la "Carte Blanche" et les rubriques d'animations de Spirou avant que le scénariste lui propose d'illustrer "Les Grandes Amours contrariées" en 1978. Souple, efficace, dynamique, son style part du cartoon pour aboutir à une nouvelle forme de la BD et à une grande maîtrise de tous les sujets possibles. Lancées avec Cauvin en 1981,"Les Femmes en Blanc" ont accédé rapidement au statut de best-seller et constituent sa série la plus populaire.,Sans être exhaustif, citons également "Robinson et Zoé" (pour Gomme à partir de 1982), "Kostar le Magnifique" (Circus, 1984), "Barnabé, envoyé spécial" et "Big Bang Orchestra" (Je Bouquine), le "Grand Panic Circus" (PIF), "Testar le Robot" (chez Fleurus), "Téléfaune" (pour Dargaud en 1993), toutes séries dont les scénarios furent assurées par François Corteggiani. Avec Yann, il a animé les aventures très soviétiques de "Leonid et Spoutnika" chez Marsu-Productions. François Gilson lui écrit désormais régulièrement les gags de "Cactus Club", une satire délirante des clubs de vacances et de leurs Gentils Organisateurs. Et il réalise "Eve et Adam" avec Gerrit de Jager pour le marché hollandais. C'est sous le masque de "Thelonius" qu'il a illustré les cent premiers gags du "Boss", série concoctée par l'infâme Zidrou pour tourner en ridicule le très respectable rédacteur en chef de l'hebdomadaire abritant leurs petites âneries. Las, vite reconnu à son style inégalable et à la vitesse où il envoie ses planches une heure après en avoir reçu le scénario, il a été contraint de reprendre son patronyme normal pour les albums de cette série.

Texte et photo © Dupuis

Photo © 12bis

Né à Nice le 5 janvier 1963, Philippe Bercovici a acquis de haute lutte le titre de dessinateur le plus rapide de toute la profession en illustrant à lui seul, et dans divers styles, toutes les bandes dessinées et illustrations proposées dans les 48 pages d'un numéro de Spirou en 1999. Dans un numéro normal, il occupe rarement moins de trois à cinq pages. Repéré à treize ans par Raoul Cauvin auquel il était venu soumettre ses œuvres lors d'une dédicace à Nice, il publie immédiatement dans la "Carte Blanche" et les rubriques d'animations de Spirou avant que le scénariste lui propose d'illustrer "Les Grandes Amours contrariées" en 1978. Souple, efficace, dynamique, son style part du cartoon pour aboutir à une nouvelle forme de la BD et à une grande maîtrise de tous les sujets possibles. Lancées avec Cauvin en 1981,"Les Femmes en Blanc" ont accédé rapidement au statut de best-seller et constituent sa série la plus populaire.,Sans être exhaustif, citons également "Robinson et Zoé" (pour Gomme à partir de 1982), "Kostar le Magnifique" (Circus, 1984), "Barnabé, envoyé spécial" et "Big Bang Orchestra" (Je Bouquine), le "Grand Panic Circus" (PIF), "Testar le Robot" (chez Fleurus), "Téléfaune" (pour Dargaud en 1993), toutes séries dont les scénarios furent assurées par François Corteggiani. Avec Yann, il a animé les aventures très soviétiques de "Leonid et Spoutnika" chez Marsu-Productions. François Gilson lui écrit désormais régulièrement les gags de "Cactus Club", une satire délirante des clubs de vacances et de leurs Gentils Organisateurs. Et il réalise "Eve et Adam" avec Gerrit de Jager pour le marché hollandais. C'est sous le masque de "Thelonius" qu'il a illustré les cent premiers gags du "Boss", série concoctée par l'infâme Zidrou pour tourner […]

Sa Bibliographie