Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Son actu

Damnés de la route (Les) -8- Autant en emporte la deuche

A paraître le 09/04/2014
  • Bamboo
  • 04/2014
  • 978-2-8189-2663-5
  • 44

Sa biographie

Photo © Dargaud

Avant de se lancer dans la bande dessinée, Achdé s'est d'abord appelé Hervé Darmenton. Encore avant, il est né le 30 juillet 1961 à Lyon. Précoce, il réalise sa première BD à l'âge de 3 ans : l'histoire d'un preux chevalier qui sauve une Dame Blanche. Dans la foulée, il décide de suivre le parcours classique du dessinateur en herbe : il griffonne dans les marges de ses cahiers d'écolier et obtient d'excellentes notes en dessin. A 9 ans, il pioche 6 francs et 25 centimes pour acheter sa première BD. Incroyable mais vrai : il s'agit de l'album Lucky Luke contre Phil Defer. A part ça, il lit Spirou, Pif le chien, Félix le chat et les belles histoires de Caroline. Il rêve de monter un studio de dessin animé comme Walt Disney. Après avoir publié son premier dessin à 14 ans dans un fanzine, il décide de devenir auteur de BD ou rien (entre temps, il s'est rendu compte que son argent de poche ne lui permettrait jamais de sortir un dessin animé). Pour se donner toutes les chances de réussir, il loupe son bac (1 en maths, 19 en dessin), renonce à entrer aux Beaux-Arts et devient manipulateur d'écrans dans un cabinet de radiologie, où il punaise ses dessins sur les murs pour faire rire les patients. Ensuite, il change de métier, rencontre sa future femme, monte un studio de création puis une agence de pub à Nîmes, dessine pour Midi Libre et différents journaux. En 1988, il publie à compte d'auteur son premier album : Destins croisés. Comme le temps passe et que la trentaine le rattrape, il finit par signer en 1991 son premier contrat, chez Dargaud. Après avoir bien rigolé en voyant à la télé les éleveurs bretons jeter des moutons sur les CRS, il a l'idée de CRS=détresse. Le premier album de la série paraît en 1993. Après un petit passage chez Spirou avec Fort Braillard, il se lance alors dans Woker (l'histoire de Tarzan sur une autre planète) à quatre mains avec Widenlocher, et dessine Doc Véto d'après les scénarii de Godard. Aujourd'hui, il réalise un rêve d'enfant en reprenant Lucky Luke. Achdé vit dans le Gers avec sa femme et ses deux garçons et lit une heure tous les soirs avant de s'endormir.

Texte © Glénat

Photo © Dargaud

Avant de se lancer dans la bande dessinée, Achdé s'est d'abord appelé Hervé Darmenton. Encore avant, il est né le 30 juillet 1961 à Lyon. Précoce, il réalise sa première BD à l'âge de 3 ans : l'histoire d'un preux chevalier qui sauve une Dame Blanche. Dans la foulée, il décide de suivre le parcours classique du dessinateur en herbe : il griffonne dans les marges de ses cahiers d'écolier et obtient d'excellentes notes en dessin. A 9 ans, il pioche 6 francs et 25 centimes pour acheter sa première BD. Incroyable mais vrai : il s'agit de l'album Lucky Luke contre Phil Defer. A part ça, il lit Spirou, Pif le chien, Félix le chat et les belles histoires de Caroline. Il rêve de monter un studio de dessin animé comme Walt Disney. Après avoir publié son premier dessin à 14 ans dans un fanzine, il décide de devenir auteur de BD ou rien (entre temps, il s'est rendu compte que son argent de poche ne lui permettrait jamais de sortir un dessin animé). Pour se donner toutes les chances de réussir, il loupe son bac (1 en maths, 19 en dessin), renonce à entrer aux Beaux-Arts et devient manipulateur d'écrans dans un cabinet de radiologie, où il punaise ses dessins sur les murs pour faire rire les patients. Ensuite, il change de métier, rencontre sa future femme, monte un studio de création puis une agence de pub à Nîmes, dessine pour Midi Libre et différents journaux. En 1988, il publie à compte d'auteur son premier album : Destins croisés. Comme le temps passe et que la trentaine le rattrape, il finit par signer en 1991 son premier contrat, chez Dargaud. Après avoir bien rigolé en voyant à la télé les éleveurs bretons jeter des moutons sur les CRS, il a l'idée de CRS=détresse. Le premier album de la série paraît en 1993. Après un petit passage chez Spirou avec Fort Braillard, il se lance alors dans Woker (l'histoire de Tarzan sur une autre planète) à quatre mains avec Widenlocher, et dessine Doc Véto d'après […]

Sa Bibliographie