Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Sa biographie

Gihef est né en Belgique, le même jour que Quentin Tarantino, à 10 ans près, le 27 mars 1974. Il passe une partie de son enfance en Belgique, puis dans le sud de la France où il demeure jusqu’à ses 18 ans. Il s’intéresse très vite au dessin, plus particulièrement à la narration par l’image. C’est ainsi qu’il devient très rapidement féru de cinéma et englouti des centaines de films durant son adolescence. Plus que le dessin en lui-même, ce qui l’intéresse en bande-dessinée, c’est la mise en scène. A son retour en Belgique, après une brève et infructueuse tentative de monter un groupe de rock, il décide de se consacrer corps et âme à la BD. Mais la route est longue et parsemée d’embûches. Tandis qu’il vivote de petits boulots alimentaires, il bénéficie des conseils de quelques dessinateurs comme Dupa ou Bédu, puis vint la rencontre décisive avec celui qui allait devenir son ami et « mentor » : Eric Lenaerts. Grâce à ce dernier, Gihef s’oriente plutôt vers le dessin réaliste et fait d’énormes progrès en peu de temps. En 2001, il signe son premier album chez Nucléa, avec Jean-Christophe Derien. Vents d’Ouest lui présente ensuite Joël Callède avec lequel il signe « Enchaînés ». L’alchimie fonctionne bien, et ils décident de continuer l’aventure chez Dupuis avec une nouvelle série : Haute-Sécurité. Il privilégie un découpage cinématographique, préférant puiser son inspiration dans les films de ses réalisateurs préférés que dans des bd. L’influence de différents médias est toujours plus enrichissante que celle d’un seul. Il est également passionné de musique et ne travaille qu’accompagné de ses disques favoris en guise de bande sonore. Ses principales influences sont : les comics (Tim Bradstreet, Michael Lark, Gary Frank) et le cinéma (Quentin Tarantino, David Fincher, David Lynch).

Texte et photo © Dupuis



Gihef est né en Belgique, le même jour que Quentin Tarantino, à 10 ans près, le 27 mars 1974. Il passe une partie de son enfance en Belgique, puis dans le sud de la France où il demeure jusqu’à ses 18 ans. Il s’intéresse très vite au dessin, plus particulièrement à la narration par l’image. C’est ainsi qu’il devient très rapidement féru de cinéma et englouti des centaines de films durant son adolescence. Plus que le dessin en lui-même, ce qui l’intéresse en bande-dessinée, c’est la mise en scène. A son retour en Belgique, après une brève et infructueuse tentative de monter un groupe de rock, il décide de se consacrer corps et âme à la BD. Mais la route est longue et parsemée d’embûches. Tandis qu’il vivote de petits boulots alimentaires, il bénéficie des conseils de quelques dessinateurs comme Dupa ou Bédu, puis vint la rencontre décisive avec celui qui allait devenir son ami et « mentor » : Eric Lenaerts. Grâce à ce dernier, Gihef s’oriente plutôt vers le dessin réaliste et fait d’énormes progrès en peu de temps. En 2001, il signe son premier album chez Nucléa, avec Jean-Christophe Derien. Vents d’Ouest lui présente ensuite Joël Callède avec lequel il signe « Enchaînés ». L’alchimie fonctionne bien, et ils décident de continuer l’aventure chez Dupuis avec une nouvelle série : Haute-Sécurité. Il privilégie un découpage cinématographique, préférant puiser son inspiration dans les films de ses réalisateurs préférés que dans des bd. L’influence de différents médias est toujours plus enrichissante que celle d’un seul. Il est également passionné de musique et ne travaille qu’accompagné de ses disques favoris en guise de bande sonore. Ses principales influences sont : les comics (Tim Bradstreet, Michael Lark, Gary Frank) et le cinéma (Quentin Tarantino, David Fincher, David Lynch).

Texte et photo © Dupuis



Sa Bibliographie