Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Sa biographie

L’auteur à la plume d’une très belle sensibilité explore des domaines très éclectiques avec un penchant pour le thriller, l’analyse psychologique et bien sûr l’histoire contemporaine. Après ses débuts chez Delcourt, il réalise la majeure partie de sa carrière comme scénariste chez Futuropolis. Il publie le 16 septembre le T.2 de Notre Mère la Guerre avec Maël chez Futuropolis, puis le T.6 de la saga Destins imaginée par Frank Giroud avec Gilles Mezzomo au dessin en fin octobre. Il vient de publier le T.3 du Monde de Lucie encore chez Futuropolis. Né à Brest le 4 septembre 1972, Kris fait des études d’histoire et exerce des jobs de barman puis de libraire. Finalement, son déclic pour la BD est dû à trois auteurs Obion avec qui il créera la Compagnie des Violons Dingues, Éric Davodeau puis Julien Lamanda. Il décide d’abandonner une éventuelle carrière dans l’Education nationale pour s’adonner à sa passion : l’écriture de scénarios. Côté BD, il débute chez Delcourt où il publie en 2002 une histoire familiale Toussaint 66 avec Julien Lamanda au dessin, le diptyque Le Déserteur avec Obion et participe aux côtés de 21 auteurs comme Critone, Corbeyran, Filippi, Duval, Jarry, Cordurié ou Morvan à un collectif l’Essayeur des Anneaux. Chez Petit à Petit, il participe en 2004 à un collectif d’adaptation des poèmes d’Arthur Rimbaud en BD. Côté cinéma, il réalise un premier court-métrage sur sa ville, Au fond sur le parapet des ponts, pour lequel il reçoit le Prix Estran du meilleur scénario. Depuis, il enchaine les succès en BD principalement chez Futuropolis. Son récit sur les luttes ouvrières de l’après guerre, Un Homme est mort, dessiné par Étienne Davodeau en octobre 2006 obtient le prix de la bande dessinée d’actualité de France Info. Il participera d’ailleurs au collectif pour les 20 ans de la radio d’informations, Le Jour où … en 2007. L’année suivante, il signe deux récits en partie autobiographiques, d’un côté Coupures irlandaises avec Vincent Bailly au dessin, de l’autre le diptyque Les Ensembles contraires, écrit avec Éric T. au scénario et Nicoby au dessin. Ses récits s’allongent ensuite avec des trilogies - pour notre plus grand plaisir. Il vient ainsi de finir le triptyque un peu fantastique Le Monde de Lucie avec Guillaume Martinez au dessin. L’an passé, il a démarré la série en trois complaintes Notre Mère la Guerre – un polar dans les tranchées de la Première Guerre mondiale - dessiné avec maestria par Maël et dont le T.2 paraît le 16 septembre 2010. Entre temps, il prête sa plume pour le collectif En chemin elle rencontre … contre la violence faite aux femmes aux Editions des Ronds dans l’O. Enfin, Frank Giroud l’a appelé pour participer à sa saga Destins dont il signe le T.6 avec Gilles Mezzomo au dessin, à paraître le 31 octobre 2010 chez Glénat. D’après le site Futuropolis, il travaille actuellement sur des histoires avec Frank Bourgeron (sur la révolution russe) et Thierry Martin (En novembre quand elle viendra). Kris a décidément tout d’un grand auteur.

Texte et photo © BD75011, le blog BD de Manuel F. Picaud / Auracan.com

L’auteur à la plume d’une très belle sensibilité explore des domaines très éclectiques avec un penchant pour le thriller, l’analyse psychologique et bien sûr l’histoire contemporaine. Après ses débuts chez Delcourt, il réalise la majeure partie de sa carrière comme scénariste chez Futuropolis. Il publie le 16 septembre le T.2 de Notre Mère la Guerre avec Maël chez Futuropolis, puis le T.6 de la saga Destins imaginée par Frank Giroud avec Gilles Mezzomo au dessin en fin octobre. Il vient de publier le T.3 du Monde de Lucie encore chez Futuropolis. Né à Brest le 4 septembre 1972, Kris fait des études d’histoire et exerce des jobs de barman puis de libraire. Finalement, son déclic pour la BD est dû à trois auteurs Obion avec qui il créera la Compagnie des Violons Dingues, Éric Davodeau puis Julien Lamanda. Il décide d’abandonner une éventuelle carrière dans l’Education nationale pour s’adonner à sa passion : l’écriture de scénarios. Côté BD, il débute chez Delcourt où il publie en 2002 une histoire familiale Toussaint 66 avec Julien Lamanda au dessin, le diptyque Le Déserteur avec Obion et participe aux côtés de 21 auteurs comme Critone, Corbeyran, Filippi, Duval, Jarry, Cordurié ou Morvan à un collectif l’Essayeur des Anneaux. Chez Petit à Petit, il participe en 2004 à un collectif d’adaptation des poèmes d’Arthur Rimbaud en BD. Côté cinéma, il réalise un premier court-métrage sur sa ville, Au fond sur le parapet des ponts, pour lequel il reçoit le Prix Estran du meilleur scénario. Depuis, il enchaine les succès en BD principalement chez Futuropolis. Son récit sur les luttes ouvrières de l’après guerre, Un Homme est mort, dessiné par Étienne Davodeau en octobre 2006 obtient le prix de la bande dessinée d’actualité de France Info. Il participera d’ailleurs au collectif pour les 20 ans de la radio d’informations, Le Jour où … en 2007. L’année suivante, il signe deux récits en partie […]

Sa Bibliographie