Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Bertrand, Philippe

  • 4863
  • Bertrand
  • Philippe
  • le 21/04/1949 (FRANCE)
  • le 16/05/2010

Sa biographie

Né à Saint-Jean-de-la-Ruelle (Loiret), Philippe Bertrand fait ses débuts de graphiste dans des revues engagées comme Partisans et L'Idiot international au-début des années soixante-dix. Il collabore ensuite à Zinc et entre finalement à Charlie Mensuel en 1974. En 1975 on lui consacre un des numéros de Fume, c 'est du Bertrand, une plaquette publiée par les Editions Kesselring. Outre de nombreuses illustrations livrées à des journaux comme Charlie-Hebdo, La Gueule ouverte, Surprise, etc., Philippe Bertrand conçoit en 1979 dans Charlie Mensuel (lrc série) sa première bande dessinée profondément originale et personnelle : À cet instant aux antipodes (un album chez Albin Michel en 1981). En 1983, Philippe Bertrand va perfectionner son univers érotique avec un portfolio « à ne pas mettre entre toutes les mains », publié par Futuropolis, Scènes d'intérieur, et, surtout, entreprendre dans Pilote les délicieux fantasmes voyeurs et insolites de Linda aime l'art (trois albums chez Dargaud et un aux Humanoïdes Associés de 1985 à 1992). Signalons qu'une série de dessins animés de Linda, écrits et dirigés par Philippe Bertrand, a été diffusée sur Canal + sous le titre Dix-neuf. L'année suivante, il débute dans (À Suivre) une étrange série aux ambiances décadentes, traitée en noir et blanc, sur un scénario de Jean-Marie de Busscher, intitulée Olympia. En 1988, il illustre Collection privée chez Futuropolis, et contribue deux ans plus tard à l'ouvrage collectif Noëls fripons (Humanoïdes Associés, 1990). Parallèlement, Philippe Bertrand produit de nombreuses illustrations pour des magazines aussi variés que Lui, Stratégies, Télérama, Ça m'intéresse, L'Express, L'Evénement du jeudi, Chic, etc. En 1997, il réalise, sur des textes d'Elisabeth Brami, un livre pour enfants intitulé Les Petits délices (Seuil Jeunesse). En septembre 2002, revenant à la bande dessinée, Philippe Bertrand compose avec Frédéric Beigbeder un ouvrage très « in » sur la jet set de l'Hexagone : Rester normal (Dargaud), ce sera difficile... Un second volume paraît en 2004, il s'agit cette fois de Rester normal à St Tropez. Il est le créateur des Bugmonsters, un jeu d'aventures en réseau pour enfants de 8 à 12 ans, sur cd-rom, édité et produit par Montparnasse multimedia. Philippe Bertrand, qui dessine aussi pour le quotidien Le Monde, est un illustrateur plein d'humour, un humour qu'il sait manier pour faire rire autant les adultes que les enfants. Authentiquement original, le travail de Philippe Bertrand est un des plus novateurs des vingt dernières années. Il s’est éteint à l’âge de 61 ans des suites d’un cancer le dimanche 16 mai 2010 au matin.

Né à Saint-Jean-de-la-Ruelle (Loiret), Philippe Bertrand fait ses débuts de graphiste dans des revues engagées comme Partisans et L'Idiot international au-début des années soixante-dix. Il collabore ensuite à Zinc et entre finalement à Charlie Mensuel en 1974. En 1975 on lui consacre un des numéros de Fume, c 'est du Bertrand, une plaquette publiée par les Editions Kesselring. Outre de nombreuses illustrations livrées à des journaux comme Charlie-Hebdo, La Gueule ouverte, Surprise, etc., Philippe Bertrand conçoit en 1979 dans Charlie Mensuel (lrc série) sa première bande dessinée profondément originale et personnelle : À cet instant aux antipodes (un album chez Albin Michel en 1981). En 1983, Philippe Bertrand va perfectionner son univers érotique avec un portfolio « à ne pas mettre entre toutes les mains », publié par Futuropolis, Scènes d'intérieur, et, surtout, entreprendre dans Pilote les délicieux fantasmes voyeurs et insolites de Linda aime l'art (trois albums chez Dargaud et un aux Humanoïdes Associés de 1985 à 1992). Signalons qu'une série de dessins animés de Linda, écrits et dirigés par Philippe Bertrand, a été diffusée sur Canal + sous le titre Dix-neuf. L'année suivante, il débute dans (À Suivre) une étrange série aux ambiances décadentes, traitée en noir et blanc, sur un scénario de Jean-Marie de Busscher, intitulée Olympia. En 1988, il illustre Collection privée chez Futuropolis, et contribue deux ans plus tard à l'ouvrage collectif Noëls fripons (Humanoïdes Associés, 1990). Parallèlement, Philippe Bertrand produit de nombreuses illustrations pour des magazines aussi variés que Lui, Stratégies, Télérama, Ça m'intéresse, L'Express, L'Evénement du jeudi, Chic, etc. En 1997, il réalise, sur des textes d'Elisabeth Brami, un livre pour enfants intitulé Les Petits délices (Seuil Jeunesse). En septembre 2002, revenant à la bande dessinée, Philippe Bertrand compose avec Frédéric Beigbeder un ouvrage […]

Sa Bibliographie