Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Sa biographie

Étudiant aux Beaux-Arts de Rennes, Camille Moulin-Dupré fait ses armes au sein du collectif "Un regard moderne.com" (auprès des anciens Bazooka, Kiki et Loulou Picasso, Olivia Clavel, mais aussi Placid, Chris Marker, etc.). Il produit plus de 300 animations flash pour le web et participe aux résidences lors des projections ou expositions du groupe. En 2005, il délaisse l’art contemporain au profit de sa passion pour les comics alternatifs américains et l’animation japonaise. Depuis, il ne produit plus que des animations fortement marquées par la bande dessinée, soit sur le plan graphique ou le rapport à la case. Il réalise pour "Vivement lundi !" son premier court-métrage Allons-y ! Alonzo !, un hommage à la carrière de Jean-Paul Belmondo qui s’inspire directement d’Hergé et de la période dorée des revues de bandes dessinées franco-belges. Sorti en 2009, ce film, sélectionné dans plus de 90 festivals, connaîtra une carrière internationale, grâce au soutien notamment d’Unifiante. À la maison des auteurs, il a initié les recherches graphiques du projet Le Voleur et l’estampe, une histoire qu’il souhaite développer en court-métrage, livre illustré et livre numérique et dont le dessin s’inspire profondément des grands maîtres de l’estampe japonaise : Hiroshige, Harunobu et Hokusaï. Ce projet lui permet de renouer avec sa passion première : le Japon, d’explorer ainsi la plus belle des lignes claires et d’expérimenter de nouveaux jeux de compositions en vignette.

Tete © CIBDI

Étudiant aux Beaux-Arts de Rennes, Camille Moulin-Dupré fait ses armes au sein du collectif "Un regard moderne.com" (auprès des anciens Bazooka, Kiki et Loulou Picasso, Olivia Clavel, mais aussi Placid, Chris Marker, etc.). Il produit plus de 300 animations flash pour le web et participe aux résidences lors des projections ou expositions du groupe. En 2005, il délaisse l’art contemporain au profit de sa passion pour les comics alternatifs américains et l’animation japonaise. Depuis, il ne produit plus que des animations fortement marquées par la bande dessinée, soit sur le plan graphique ou le rapport à la case. Il réalise pour "Vivement lundi !" son premier court-métrage Allons-y ! Alonzo !, un hommage à la carrière de Jean-Paul Belmondo qui s’inspire directement d’Hergé et de la période dorée des revues de bandes dessinées franco-belges. Sorti en 2009, ce film, sélectionné dans plus de 90 festivals, connaîtra une carrière internationale, grâce au soutien notamment d’Unifiante. À la maison des auteurs, il a initié les recherches graphiques du projet Le Voleur et l’estampe, une histoire qu’il souhaite développer en court-métrage, livre illustré et livre numérique et dont le dessin s’inspire profondément des grands maîtres de l’estampe japonaise : Hiroshige, Harunobu et Hokusaï. Ce projet lui permet de renouer avec sa passion première : le Japon, d’explorer ainsi la plus belle des lignes claires et d’expérimenter de nouveaux jeux de compositions en vignette.

Tete © CIBDI

Sa Bibliographie