Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Sa biographie

Je m'appelle Pierre Audemard, je suis né en 1988 dans le Sud de la France. J'ai eu la chance de pouvoir vivre et voyager en Afrique depuis mon enfance et cet univers nourrit mes créations. Dès que j'ai pu tenir en main un crayon, j'ai su que je voulais devenir dessinateur. Mon cursus : l' École de Communication Visuelle de Bordeaux, l'École Estienne des Arts et Industries Graphiques de Paris, et l'École Européenne Supérieure de l'Image d'Angoulême. De 2009 à 2013, je prends part à l'association La Rue de La Poupée qui Tousse, micro-édition et nous publions différents fanzines dont Ducrak. J'illustre "Si la Fontaine parlait Africain" et "les Contes très Africains" du conteur Jorus Mabiala, "Petites récitations Africaines pour écoliers du Monde" de Salim Hatubou et je prends part aux activités de l'Association Africa Graffitis dans ses activités au Congo et en France. En 2011, j'ai créé avec Jojo Kourteix jojokourtex.blogspot.fr le fanzine et webzine reggae I-Leaf. Je réalise différents travaux de commande, affiches, flyers, pochettes de CDs, logos, videos expérimentales, travaux de couleur pour d'autres dessinateurs et j'élargis le champ de mes créations (musique, vidéo documentaire, vidéo experimentale, clips musicaux). Parallèlement je continue de voyager au Congo régulièrement. Fin 2013 nous créons avec Jojo Kourteix et Pauline Ségalat l'association Collectif Internationnal d'Artistes Solidaires, dont l'objet est de produire et de promouvoir notre art, créer des œuvres collectives, aider aux projets individuels et donner à des artistes l'opportunité de s'auto-publier et de se produire.

Je m'appelle Pierre Audemard, je suis né en 1988 dans le Sud de la France. J'ai eu la chance de pouvoir vivre et voyager en Afrique depuis mon enfance et cet univers nourrit mes créations. Dès que j'ai pu tenir en main un crayon, j'ai su que je voulais devenir dessinateur. Mon cursus : l' École de Communication Visuelle de Bordeaux, l'École Estienne des Arts et Industries Graphiques de Paris, et l'École Européenne Supérieure de l'Image d'Angoulême. De 2009 à 2013, je prends part à l'association La Rue de La Poupée qui Tousse, micro-édition et nous publions différents fanzines dont Ducrak. J'illustre "Si la Fontaine parlait Africain" et "les Contes très Africains" du conteur Jorus Mabiala, "Petites récitations Africaines pour écoliers du Monde" de Salim Hatubou et je prends part aux activités de l'Association Africa Graffitis dans ses activités au Congo et en France. En 2011, j'ai créé avec Jojo Kourteix jojokourtex.blogspot.fr le fanzine et webzine reggae I-Leaf. Je réalise différents travaux de commande, affiches, flyers, pochettes de CDs, logos, videos expérimentales, travaux de couleur pour d'autres dessinateurs et j'élargis le champ de mes créations (musique, vidéo documentaire, vidéo experimentale, clips musicaux). Parallèlement je continue de voyager au Congo régulièrement. Fin 2013 nous créons avec Jojo Kourteix et Pauline Ségalat l'association Collectif Internationnal d'Artistes Solidaires, dont l'objet est de produire et de promouvoir notre art, créer des œuvres collectives, aider aux projets individuels et donner à des artistes l'opportunité de s'auto-publier et de se produire.

Sa Bibliographie