Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Son actu

Michel Vaillant - Nouvelle saison -6- Rebellion

A paraître le 02/06/2017
  • Graton (Dupuis)
  • Grand Public
  • 06/2017
  • 978-2-8001-7036-7
  • 56

Sa biographie

Marc Bourgne est né à Versailles le 11 mars 1967. Le Grand Nord américain en général, et l'Alaska en particulier, lui fournissent le décor de plusieurs de ses œuvres : les séries Etre libre / Dernière Frontière et Frank Lincoln. L'Alaska était également le sujet de la maîtrise d'histoire qu'il obtint à la Sorbonne en 1989. Il est l'auteur d'albums aux thèmes historiques, Histoire de Monaco (1997) et Charles 1er l'Empereur de la Paix (2007), ainsi que de nombreuses BD publicitaires (pour Michelin, la Générale des eaux, Groupware, Wafabank, Ipsen, Carrier-Transicold, Les Gentlemen du Déménagement, etc...). Il a été illustrateur pour la Bibliothèque Verte (couvertures de la série Planète Verte) et pour la collection "Z'azimut" (36 premiers volumes chez Fleurus). Après avoir dessiné quatre tomes de Barbe-Rouge (Dargaud) sur des scénarii de Christian Perrissin, il reprend le dessin de Voyageur (Glénat) pour les quatre albums du cycle "Présent" de la série écrite par Eric Stalner et Pierre Boisserie. Il écrit des scénarii pour VoRo (L'été 63 chez Vents d’Ouest), Marcel Uderzo (Le Dernier des Mohicans d'après J. F. Cooper, à paraître chez Adonis) et Franck Bonnet (Les Pirates de Barataria chez Glénat).

Texte © Vents d'Ouest

----------------------------------------------------

Chemise à carreaux, jeans et bottes de cuir : par un curieux mimétisme, Marc Bourgne a fini par ressembler à ses idoles. Fan de Bruce Springsteen et de Clint Eastwood, il donne souvent l'impression de ne pas voir ce qui se passe autour de lui, le regard fixé vers l'horizon sauvage de la ville embrumée… Les volutes d'un cigarillo l'enveloppent à chaque fin de repas : perdu dans sa rêverie, il semble alors bien loin de ses interlocuteurs, puis reprend abruptement la parole pour raconter une désopilante anecdote entendue à la radio, la meilleure scène d'un film ou, plus rarement - en souvenir de ses études d'Histoire -, l'arrivée des pionniers en Alaska… C'est son côté " prof " - il le fut vraiment, pendant quelques mois, dans un collège parisien - qui resurgit. Marc est alors intarissable, car il n'est jamais plus heureux que lorsqu'il peut vous apprendre quelque chose… Il parlera beaucoup moins volontiers de lui-même, à tel point que bien peu nombreux doivent être ceux qui peuvent se flatter de le connaître vraiment. De toute manière, ce n'est pas l'homme que nous explorerons dans ce site : la place nous manquerait pour en évoquer toutes les facettes… Nous nous contenterons donc d'évoquer son œuvre ! Dessinateur réaliste, Marc a su peu à peu se dégager de l'influence de son ami et (presque) voisin Michel Blanc-Dumont. Il s'impose même, album après album, comme l'un des plus dignes représentants de la nouvelle bande dessinée classique. Sa reprise de Barbe Rouge, en compagnie de l'impeccable Christian Perrissin, est la preuve par l'exemple qu'il est toujours possible de mêler tradition et modernité, lorsque l'on sort de la naphtaline une grande série du patrimoine de la BD…

Benoît Mouchart

Marc Bourgne est né à Versailles le 11 mars 1967. Le Grand Nord américain en général, et l'Alaska en particulier, lui fournissent le décor de plusieurs de ses œuvres : les séries Etre libre / Dernière Frontière et Frank Lincoln. L'Alaska était également le sujet de la maîtrise d'histoire qu'il obtint à la Sorbonne en 1989. Il est l'auteur d'albums aux thèmes historiques, Histoire de Monaco (1997) et Charles 1er l'Empereur de la Paix (2007), ainsi que de nombreuses BD publicitaires (pour Michelin, la Générale des eaux, Groupware, Wafabank, Ipsen, Carrier-Transicold, Les Gentlemen du Déménagement, etc...). Il a été illustrateur pour la Bibliothèque Verte (couvertures de la série Planète Verte) et pour la collection "Z'azimut" (36 premiers volumes chez Fleurus). Après avoir dessiné quatre tomes de Barbe-Rouge (Dargaud) sur des scénarii de Christian Perrissin, il reprend le dessin de Voyageur (Glénat) pour les quatre albums du cycle "Présent" de la série écrite par Eric Stalner et Pierre Boisserie. Il écrit des scénarii pour VoRo (L'été 63 chez Vents d’Ouest), Marcel Uderzo (Le Dernier des Mohicans d'après J. F. Cooper, à paraître chez Adonis) et Franck Bonnet (Les Pirates de Barataria chez Glénat).

Texte © Vents d'Ouest

----------------------------------------------------

Chemise à carreaux, jeans et bottes de cuir : par un curieux mimétisme, Marc Bourgne a fini par ressembler à ses idoles. Fan de Bruce Springsteen et de Clint Eastwood, il donne souvent l'impression de ne pas voir ce qui se passe autour de lui, le regard fixé vers l'horizon sauvage de la ville embrumée… Les volutes d'un cigarillo l'enveloppent à chaque fin de repas : perdu dans sa rêverie, il semble alors bien loin de ses interlocuteurs, puis reprend abruptement la parole pour raconter une désopilante anecdote entendue à la radio, la meilleure scène d'un film ou, plus rarement - en souvenir […]

Sa Bibliographie