Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Sa biographie

Comme beaucoup de mangaka, Ken Akamatsu ne se destinait pas à ce métier. Au lycée, il dirigeait le club d'informatique au sein duquel il a créé un jeu vidéo qui a connu un certain succès. Par la suite, comme son héros de Love Hina, Keitarô, il se présente deux fois au concours d'entrée de l'université de Tôdai afin d'y suivre des études d'audiovisuel pour devenir réalisateur. Mais il échoue et se tourne vers des études de Littérature à l'université de Chuo. Il hésite alors entre trois métiers : réalisateur, animateur et romancier. À l'université, il s'inscrit au club de manga. Il crée plusieurs fanzines et participe à des concours de jeunes talents. C'est ainsi, qu'en troisième année de fac, après avoir reçu son diplôme, il remporte un concours avec une histoire d'amour, Kids : Game in Summer (1993), qui reçoit le Prix Shonen Magazine. On lui propose alors de créer une histoire avec des ordinateurs et des jeunes filles : AI non stop ! voit le jour en 1994 ! La série est prépubliée dans Shonen Magazine (Kodansha) durant trois années. Après ce premier titre, Akamatsu signe un nouveau one shot : Itsudatte my santa , avant de se consacrer de 1997 à 2001 à Love Hina. Avec cette série, il acquiert une dimension internationale. Le succès est tel que le manga, prévu au départ en trois tomes, s'étend sur quatorze volumes au final. Les produits dérivés foisonnent, et le manga s'exporte à travers le monde. En parallèle, Akamatsu se lance dans l'animation, et signe Ground Defense Mao Chan qui rencontre un certain succès au Japon, et est adapté en manga, en collaboration avec RAN. Galvanisé par le succès de Love Hina, Ken Akamatsu se lance en 2003 dans une nouvelle série, Negima !, qui remporte les suffrages des lecteurs du monde entier.

Texte © Pika édition

Comme beaucoup de mangaka, Ken Akamatsu ne se destinait pas à ce métier. Au lycée, il dirigeait le club d'informatique au sein duquel il a créé un jeu vidéo qui a connu un certain succès. Par la suite, comme son héros de Love Hina, Keitarô, il se présente deux fois au concours d'entrée de l'université de Tôdai afin d'y suivre des études d'audiovisuel pour devenir réalisateur. Mais il échoue et se tourne vers des études de Littérature à l'université de Chuo. Il hésite alors entre trois métiers : réalisateur, animateur et romancier. À l'université, il s'inscrit au club de manga. Il crée plusieurs fanzines et participe à des concours de jeunes talents. C'est ainsi, qu'en troisième année de fac, après avoir reçu son diplôme, il remporte un concours avec une histoire d'amour, Kids : Game in Summer (1993), qui reçoit le Prix Shonen Magazine. On lui propose alors de créer une histoire avec des ordinateurs et des jeunes filles : AI non stop ! voit le jour en 1994 ! La série est prépubliée dans Shonen Magazine (Kodansha) durant trois années. Après ce premier titre, Akamatsu signe un nouveau one shot : Itsudatte my santa , avant de se consacrer de 1997 à 2001 à Love Hina. Avec cette série, il acquiert une dimension internationale. Le succès est tel que le manga, prévu au départ en trois tomes, s'étend sur quatorze volumes au final. Les produits dérivés foisonnent, et le manga s'exporte à travers le monde. En parallèle, Akamatsu se lance dans l'animation, et signe Ground Defense Mao Chan qui rencontre un certain succès au Japon, et est adapté en manga, en collaboration avec RAN. Galvanisé par le succès de Love Hina, Ken Akamatsu se lance en 2003 dans une nouvelle série, Negima !, qui remporte les suffrages des lecteurs du monde entier.

Texte © Pika édition

Sa Bibliographie