Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Serres, Patrice

  • 3289
  • Serres
  • Patrice
  • le 13/10/1946 (FRANCE)

Sa biographie

Biographie écrite par Simon Pierre Delorme, transmise par Serres Patrice lui même:

Dessinateur, élève de Franck Robbins (1964 -1965), passionné de sciences (il a réalisé les 20 affiches du festival Science Frontières de 1983 à 2003) et a mis en images les « Fourmis » de Bernard Werber (1993) et le « Bal de Abeilles » d’après les travaux du professeur Rémy Chauvin (2001), Patrice Serres est bien connu des amateurs de bandes dessinées : Collaborateur de l’hebdomadaire « Pilote » de 1968 à 1973 sous le pseudonyme d’Esdé, il a assumé des fonctions importantes à la tête de magazines aussi divers que « Les Guêpes » (directeur 1971), « Tintin » (rédacteur en chef adjoint 1975), ou « Hara-Kiri » (directeur de 1985 à 1991). Spécialiste de l’aéronautique, il a dessiné un grand nombre d’albums de BD : « Tanguy et Laverdure » sur les scenarii de Jean-Michel Charlier en collaboration avec Gillain, puis seul après la mort de ce dernier, (Dargaud puis Novedi 1972 – 1983), « Yves Sainclair » sur les textes de Claude Moliterni (Dargaud 1973 - 1976), « Kim Wolf » (Dargaud 1991), etc. En 2004, l’Armée de l’Air lui confie la réalisation du calendrier officiel de son 70e anniversaire. Sinologue (EPHE), il est l’auteur du « Grand Livre des Proverbes Chinois » (1999, six éditions en quatre langues européennes), l’illustrateur du livre de Cyrille Javary « Dans la Cité Pourpre Interdite » (2001, Philippe Picquier éditeur). De 1969 à 1975 pour l’Impensé Radical il est le premier traducteur et commentateur français de règles de jeux d’échecs extrème-orientaux (Liubo, Xi Long, Xiang Qi, Shou Dou Qi, Wei Qi, jeu de go et Shôgi). Il s’est intéressé aux traditions ésotériques et a conçu en 1986 « l’Oracle Dessuart » pour le mage du même nom et le maître cartier Paul Grimaud. Mais il est aussi à l’origine d’une découverte dans le domaine ethnologique des jeux oraculaires et de l’archéologie des mathématiques (« Goral » 1997). Parallèlement, producteur radio, il crée « La Radio à Roulettes » pour France-Musique (1977), « L’Orteil en Coin », pour France-Inter (de 1977 à 1981) et « Trésors Vivants » pour France-Culture (1978-1980), il collabore régulièrement à l’émission de Marc Menant sur Europe 1 de 1998 à 2004. Ses travaux sur les nombres fractals et les carrés dorés l’ont conduit à initier différents trucages vidéo dont le « Morphing » et divers procédés d’animation (habillage de la chaîne FR3 de 1979 à 1984). Par ailleurs, il est l’auteur, avec Claude Moliterni des 26 films de la série TV « Les Ailes du Dragon » diffusée depuis 1999 sur Arte, France 3, M6, le Câble, TPS et une vingtaine d’autres chaînes dans le monde. En mars 2006 l’éditeur Philippe Picquier a fait paraître « Qin », un ouvrage en bandes dessinées sur lequel Patrice Serres travaillait depuis plusieurs années et dont quelques planches ont été publiées dans le Monde2 en 2004 : la vie et l’œuvre du premier empereur de Chine et plus grand tyran de tous les temps.

Biographie écrite par Simon Pierre Delorme, transmise par Serres Patrice lui même:

Dessinateur, élève de Franck Robbins (1964 -1965), passionné de sciences (il a réalisé les 20 affiches du festival Science Frontières de 1983 à 2003) et a mis en images les « Fourmis » de Bernard Werber (1993) et le « Bal de Abeilles » d’après les travaux du professeur Rémy Chauvin (2001), Patrice Serres est bien connu des amateurs de bandes dessinées : Collaborateur de l’hebdomadaire « Pilote » de 1968 à 1973 sous le pseudonyme d’Esdé, il a assumé des fonctions importantes à la tête de magazines aussi divers que « Les Guêpes » (directeur 1971), « Tintin » (rédacteur en chef adjoint 1975), ou « Hara-Kiri » (directeur de 1985 à 1991). Spécialiste de l’aéronautique, il a dessiné un grand nombre d’albums de BD : « Tanguy et Laverdure » sur les scenarii de Jean-Michel Charlier en collaboration avec Gillain, puis seul après la mort de ce dernier, (Dargaud puis Novedi 1972 – 1983), « Yves Sainclair » sur les textes de Claude Moliterni (Dargaud 1973 - 1976), « Kim Wolf » (Dargaud 1991), etc. En 2004, l’Armée de l’Air lui confie la réalisation du calendrier officiel de son 70e anniversaire. Sinologue (EPHE), il est l’auteur du « Grand Livre des Proverbes Chinois » (1999, six éditions en quatre langues européennes), l’illustrateur du livre de Cyrille Javary « Dans la Cité Pourpre Interdite » (2001, Philippe Picquier éditeur). De 1969 à 1975 pour l’Impensé Radical il est le premier traducteur et commentateur français de règles de jeux d’échecs extrème-orientaux (Liubo, Xi Long, Xiang Qi, Shou Dou Qi, Wei Qi, jeu de go et Shôgi). Il s’est intéressé aux traditions ésotériques et a conçu en 1986 « l’Oracle Dessuart » pour le mage du même nom et le maître cartier Paul Grimaud. Mais il est aussi à l’origine d’une découverte dans le domaine ethnologique des jeux oraculaires et de l’archéologie […]

Sa Bibliographie