Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Auger, Raoul

  • 27295
  • Auger
  • Raoul
  • le 26/05/1904 (FRANCE)
  • le 09/02/1991

Sa biographie

Raoul Auger, né à Paris le 26 mai 1904 et décédé le 9 février 1991, était un illustrateur et dessinateur français. Il a également travaillé sous le pseudonyme de J.-P. Ariel. Il a commencé ses activités professionnelles comme dessinateur industriel, puis comme il sentait bien que ce n'était pas vraiment sa vocation, il s'est tourné vers le dessin. Il a suivi les cours de la Ville de Paris (Histoire de l'art, Anatomie artistique de Richter, Histoire du Costume ancien et moderne de Ruppert) et ceux de l’École Estienne du livre (plans artistiques et techniques pour les procédés de dessin et gravure sur bois et cuivre, lithographie, et procédés d'imprimerie). Il a également étudié le modèle vivant, en dessin et peinture, à l'Académie de la Grande Chaumière. Préférant des bénéfices plus substantiels, il a pratiqué l'art publicitaire pendant une quinzaine d'années (affiches, brochures, dépliants, etc.). Il a notamment travaillé pour Byrrh, Nestlé, Heudebert, Chenard et Walcker et Air France, ce qui lui a valu de devenir le Directeur Artistique d'une grande agence de publicité : ABC. Il sera aussi Directeur Artistique de la célèbre école de dessin ABC. Des contrats d'exclusivité avec des éditeurs ont fait que certaines de ses illustrations ne pouvaient être signées de son nom. Elles seront donc publiées sous le pseudonyme de J.-P. Ariel. Peu après la fin de la guerre 1939-1945, il réalise des illustrations (affiches, foulards, etc.) pour la revue L'Armée Française au combat. Tout en continuant la publicité, il s'est de plus en plus tourné vers l'illustration pour enfants. Il travaille aussi pour les Presses de la Cité, les éditions Henrys (Les "Pièces Condamnées" de Charles Baudelaire, en édition de luxe, les Éditions G.P. avec notamment un très bel ouvrage : "La Merveilleuse histoire de l'Armée Française" et de nombreux livres de la collection Rouge et Or, Fleurus (Collection Jean-François), Armand Colin, Dargaud, Odège, Fabri, les Éditions Internationales, Hachette (collection Bibliothèque verte). Pour ses illustrations des Fables de La Fontaine (Éditions G. P., collection Rouge et Or), il reçoit en décembre 1947 le Prix de l'Image Française, décerné par l'Académie de l'Imagerie Française. L'occasion lui sera aussi donnée de pratiquer la bande dessinée, un art difficile et bien souvent sous-estimé par les profanes. Après des débuts dans les revues À tout cœur et Nous Deux, où les dessins étaient quelquefois préférés aux photos, on retrouve plus tard ses dessins dans - entre autres - Le Journal de Tintin, à la fin des années 40 et au début des années 50. À noter encore ses contributions au journal Pilote. Ses "Pilotorama" sont étonnants d'authenticité et de précision, nécessitant quelquefois des heures et même des jours de recherche, par exemple une vue "fantôme" de la station de métro "République" où passent rien moins que cinq lignes du Métropolitain de Paris. Toutes ces œuvres d'illustration l'auront amené à rencontrer tous les auteurs dont il aura été l'illustrateur, sans que jamais il n'ait eu l'impression de les avoir rendus "illustres". Citons entre autres : Pierre Clostermann, le commandant Jacques-Yves Cousteau, Albert Mahuzier, le Commandant Le Prieur ou Pierre Nord, mais - à son regret - pas Antoine de Saint-Exupéry (Prince des pilotes, Ed. G.P. 1961), ni Jules Verne (Vingt mille lieues sous les mers, Maître du Monde - Hachette, Bibliothèque verte, Michel Strogoff dans le journal Lisette). Par ailleurs, il a collaboré avec les villes de Beauchamp, où il s'était établi en 1946, et de Jouy-le-Moutier, dans le Val-d'Oise, dont il a conçu et réalisé les blasons respectifs. Il a épousé en 1944 une musicienne (deux premiers prix de Conservatoire) qui lui donnera deux fils.

Texte © Wikipédia

Raoul Auger, né à Paris le 26 mai 1904 et décédé le 9 février 1991, était un illustrateur et dessinateur français. Il a également travaillé sous le pseudonyme de J.-P. Ariel. Il a commencé ses activités professionnelles comme dessinateur industriel, puis comme il sentait bien que ce n'était pas vraiment sa vocation, il s'est tourné vers le dessin. Il a suivi les cours de la Ville de Paris (Histoire de l'art, Anatomie artistique de Richter, Histoire du Costume ancien et moderne de Ruppert) et ceux de l’École Estienne du livre (plans artistiques et techniques pour les procédés de dessin et gravure sur bois et cuivre, lithographie, et procédés d'imprimerie). Il a également étudié le modèle vivant, en dessin et peinture, à l'Académie de la Grande Chaumière. Préférant des bénéfices plus substantiels, il a pratiqué l'art publicitaire pendant une quinzaine d'années (affiches, brochures, dépliants, etc.). Il a notamment travaillé pour Byrrh, Nestlé, Heudebert, Chenard et Walcker et Air France, ce qui lui a valu de devenir le Directeur Artistique d'une grande agence de publicité : ABC. Il sera aussi Directeur Artistique de la célèbre école de dessin ABC. Des contrats d'exclusivité avec des éditeurs ont fait que certaines de ses illustrations ne pouvaient être signées de son nom. Elles seront donc publiées sous le pseudonyme de J.-P. Ariel. Peu après la fin de la guerre 1939-1945, il réalise des illustrations (affiches, foulards, etc.) pour la revue L'Armée Française au combat. Tout en continuant la publicité, il s'est de plus en plus tourné vers l'illustration pour enfants. Il travaille aussi pour les Presses de la Cité, les éditions Henrys (Les "Pièces Condamnées" de Charles Baudelaire, en édition de luxe, les Éditions G.P. avec notamment un très bel ouvrage : "La Merveilleuse histoire de l'Armée Française" et de nombreux livres de la collection Rouge et Or, Fleurus (Collection Jean-François), […]

Sa Bibliographie