Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Sa biographie

Olivier Grojnowski, plus connu sous le pseudonyme d’O’Groj, fréquente l’École Supérieure des Arts Graphiques de Paris, puis l’École des Beaux-Arts d’Angoulême, dont il sort diplômé en 1986. Il y côtoie des artistes comme Boëm, Baron Brumaire, Sylvain Chomet, Hubert Chevillard ou Nicolas de Crécy. Il publie ensuite ses premières bandes dessinées, dans P.L.G. et Circus. En 1986, il illustre Pour une poignée de chamallows, aux Éditions Syros. Il collabore à la revue (A Suivre) à partir de 1989, avec une série de Brèves comico-délirantes, reprises chez Casterman en 1993 dans Au fil du rasoir. Il délaisse ensuite un temps la bande dessinée pour le dessin animé : il collabore avec Franck Margerin pour Manu et travaille sur l’illustration publicitaire pour le compte de grandes entreprises. C’est avec la série des ''DRAGZ'' qu’il dessine pour Spirou, qu’il revient d’abord à la BD, avant d’opérer son grand retour chez Casterman avec La semaine des 7 Noël.

Texte et photo © Casterman


Olivier Grojnowski, plus connu sous le pseudonyme d’O’Groj, fréquente l’École Supérieure des Arts Graphiques de Paris, puis l’École des Beaux-Arts d’Angoulême, dont il sort diplômé en 1986. Il y côtoie des artistes comme Boëm, Baron Brumaire, Sylvain Chomet, Hubert Chevillard ou Nicolas de Crécy. Il publie ensuite ses premières bandes dessinées, dans P.L.G. et Circus. En 1986, il illustre Pour une poignée de chamallows, aux Éditions Syros. Il collabore à la revue (A Suivre) à partir de 1989, avec une série de Brèves comico-délirantes, reprises chez Casterman en 1993 dans Au fil du rasoir. Il délaisse ensuite un temps la bande dessinée pour le dessin animé : il collabore avec Franck Margerin pour Manu et travaille sur l’illustration publicitaire pour le compte de grandes entreprises. C’est avec la série des ''DRAGZ'' qu’il dessine pour Spirou, qu’il revient d’abord à la BD, avant d’opérer son grand retour chez Casterman avec La semaine des 7 Noël.

Texte et photo © Casterman


Sa Bibliographie