Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Bess, Georges

  • 2139
  • Bess
  • Georges
  • le 01/01/1947 (FRANCE)

Sa biographie

Un jour, quelque part, en France naissance de Georges Bess.
1970 : Georges Bess se fait un nom (le sien ou un pseudo : Tideli, Nisseman) en Scandinavie, où il s'exile à l'âge de vingt trois ans, et aux États-Unis. En jouant les remplaçants de luxe auprès de tout ce que la Suède compte de dessinateurs, il se façonne, comme il le dit lui-même, une main de ''mercenaire'', capable dans tous les styles de surpasser ses modèles. Fort de cette technique multiforme, il collabore à la version scandinave de Mad.
De 1977 à 1987 : Bess dessine les histoires du Phantom, fameux héros masqué bataillant contre les forces du Mal au fin fond d'une étrange jungle du Bengale.
1987 : Bess rentre à Paris. Là, il rencontre Alexandro Jodorowsky, écrivain, cinéaste et scénariste des Aventures de John Difool, qui lui propose rapidement d'illustrer l'histoire de Gabriel Marpa, le Lama Blanc, un enfant occidental chargé à la mort de ses parents de l'héritage spirituel tibétain.
1987 : Bess et Jodorowsky imaginent pour le Journal de Mickey un conte pour enfants, Les Jumeaux magiques.
1988 : Le Grand Prix RTL de la bande dessinée récompense le premier volume du Lama Blanc.
1990 : Bess et Jodorowsky compromettent définitivement la réputation de James Bond, transformé le temps de deux albums en un androïde obsédé sexuel et explosif, Anibal 5.
1994 : Avec Juan Solo, Bess et Jodorowsky conçoivent un personnage de tueur sud-américain sans scrupules ni amis. L'album est récompensé l'année suivante par l'Alph'art du meilleur scénario au festival d'Angoulême.
1998 : Il en rêvait depuis longtemps : Escondida est son premier album français en solo.

Texte et photo © Humanoïdes Associés

Un jour, quelque part, en France naissance de Georges Bess.
1970 : Georges Bess se fait un nom (le sien ou un pseudo : Tideli, Nisseman) en Scandinavie, où il s'exile à l'âge de vingt trois ans, et aux États-Unis. En jouant les remplaçants de luxe auprès de tout ce que la Suède compte de dessinateurs, il se façonne, comme il le dit lui-même, une main de ''mercenaire'', capable dans tous les styles de surpasser ses modèles. Fort de cette technique multiforme, il collabore à la version scandinave de Mad.
De 1977 à 1987 : Bess dessine les histoires du Phantom, fameux héros masqué bataillant contre les forces du Mal au fin fond d'une étrange jungle du Bengale.
1987 : Bess rentre à Paris. Là, il rencontre Alexandro Jodorowsky, écrivain, cinéaste et scénariste des Aventures de John Difool, qui lui propose rapidement d'illustrer l'histoire de Gabriel Marpa, le Lama Blanc, un enfant occidental chargé à la mort de ses parents de l'héritage spirituel tibétain.
1987 : Bess et Jodorowsky imaginent pour le Journal de Mickey un conte pour enfants, Les Jumeaux magiques.
1988 : Le Grand Prix RTL de la bande dessinée récompense le premier volume du Lama Blanc.
1990 : Bess et Jodorowsky compromettent définitivement la réputation de James Bond, transformé le temps de deux albums en un androïde obsédé sexuel et explosif, Anibal 5.
1994 : Avec Juan Solo, Bess et Jodorowsky conçoivent un personnage de tueur sud-américain sans scrupules ni amis. L'album est récompensé l'année suivante par l'Alph'art du meilleur scénario au festival d'Angoulême.
1998 : Il en rêvait depuis longtemps : Escondida est son premier album français en solo.

Texte et photo © Humanoïdes Associés

Sa Bibliographie