Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Sacco, Joe

  • 213
  • Sacco
  • Joe
  • le 02/10/1962 (MALTE)

Sa biographie

Joe Sacco, né le 2 octobre 1960 sur l'Île de Malte est un auteur de bandes dessinées travaillant aux États-Unis. Peu après sa naissance, sa famille émigre en Australie, puis, alors qu'il a 12 ans, s'installe à Los Angeles. Il commence par des études de journalisme mais passe une maîtrise en Art à l'Université de l'Oregon en 1981. Il commence à s'intéresser à la bande dessinée et envoie quelques pages au magazine Raw. Pendant plusieurs années il porte un travail consacré à la Guerre du Viêt Nam, qui n'aboutira jamais. Dans How I Loved the War, il analyse ses sentiments de téléspectateur face à la Guerre du Golfe. En 1992, il visite la Palestine et s'intéresse à la situation des réfugiés dont il tire une série de bandes dessinées, éditées en français en deux albums : Palestine : Une nation occupée (1993) et Palestine : Dans la bande de Gaza, regroupés ultérieurement, en deux tomes, sous le titre de Palestine. Cette œuvre étonnante fait de lui l'inventeur du journalisme d'immersion en bandes dessinées. Sa rigueur professionnelle lui vaudra la reconnaissance et l'admiration des journalistes plus encore que celle des bédéphiles. Pour Palestine, il reçoit notamment le prestigieux American Book Award en 1996. En 1995, Sacco part pour l'ex-Yougoslavie, notamment en Bosnie-Herzégovine à Sarajevo. De cette expérience il tirera Soba, The Fixer et Gorazde (2 tomes). L'œuvre de Joe Sacco n'a pas d'équivalent dans le monde de la bande dessinée et évoque plutôt le parcours des journalistes-aventuriers du début du XXe siècle. Toujours soucieux de montrer l'humain derrière les grands évènements, Joe Sacco permet à ses lecteurs de décrypter l'actualité. Son dessin, d'abord ingrat, est soucieux de détails évocateurs et sert parfaitement son propos.

Joe Sacco, né le 2 octobre 1960 sur l'Île de Malte est un auteur de bandes dessinées travaillant aux États-Unis. Peu après sa naissance, sa famille émigre en Australie, puis, alors qu'il a 12 ans, s'installe à Los Angeles. Il commence par des études de journalisme mais passe une maîtrise en Art à l'Université de l'Oregon en 1981. Il commence à s'intéresser à la bande dessinée et envoie quelques pages au magazine Raw. Pendant plusieurs années il porte un travail consacré à la Guerre du Viêt Nam, qui n'aboutira jamais. Dans How I Loved the War, il analyse ses sentiments de téléspectateur face à la Guerre du Golfe. En 1992, il visite la Palestine et s'intéresse à la situation des réfugiés dont il tire une série de bandes dessinées, éditées en français en deux albums : Palestine : Une nation occupée (1993) et Palestine : Dans la bande de Gaza, regroupés ultérieurement, en deux tomes, sous le titre de Palestine. Cette œuvre étonnante fait de lui l'inventeur du journalisme d'immersion en bandes dessinées. Sa rigueur professionnelle lui vaudra la reconnaissance et l'admiration des journalistes plus encore que celle des bédéphiles. Pour Palestine, il reçoit notamment le prestigieux American Book Award en 1996. En 1995, Sacco part pour l'ex-Yougoslavie, notamment en Bosnie-Herzégovine à Sarajevo. De cette expérience il tirera Soba, The Fixer et Gorazde (2 tomes). L'œuvre de Joe Sacco n'a pas d'équivalent dans le monde de la bande dessinée et évoque plutôt le parcours des journalistes-aventuriers du début du XXe siècle. Toujours soucieux de montrer l'humain derrière les grands évènements, Joe Sacco permet à ses lecteurs de décrypter l'actualité. Son dessin, d'abord ingrat, est soucieux de détails évocateurs et sert parfaitement son propos.

Sa Bibliographie