Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Sa biographie

Né en Provence, parmi les estampes de Hokusaï, François Amoretti dessine déjà des Monts Fuji sur les murs de sa maternelle. En dehors d’une violente passion pour l'art et les médias japonais, François raffole des histoires de princesses, et les contes de Madame d'Aulnoy resteront une de ses références. Avant même d'étudier les arts appliqués à l'Académie de Penninghen à Paris, François dessine déjà des jeunes filles à l’onirisme envahissant. Puis après quelques difficiles années parisiennes, il rejoint enfin son pays d'adoption : le Japon. Il y fait ses premières armes en tant qu'illustrateur pour différents magazines, au travers d'expositions et de concours (notamment le concours du musée d'arts contemporains de la ville de Tokyo, présidé par Yooko Tadanori). Là-bas, il rencontre aussi le mouvement Lolita et s'y intègre naturellement, devenant l'un de ses piliers. De retour en France, il rejoint l'atelier Gottferdom et découvre en Audrey Alwett une complice fidèle. Le mouvement Lolita arrive pour de bon en France et de plus en plus, François se voit confier l’organisation de défilés de mode lolita, de concerts de groupes japonais… C’est donc naturellement que Soleil décidera de signer avec cet illustrateur pas banal le beau-livre Gothic Lolita qui rend hommage à ces princesses d’aujourd’hui.

Texte et photo © Soleil

Né en Provence, parmi les estampes de Hokusaï, François Amoretti dessine déjà des Monts Fuji sur les murs de sa maternelle. En dehors d’une violente passion pour l'art et les médias japonais, François raffole des histoires de princesses, et les contes de Madame d'Aulnoy resteront une de ses références. Avant même d'étudier les arts appliqués à l'Académie de Penninghen à Paris, François dessine déjà des jeunes filles à l’onirisme envahissant. Puis après quelques difficiles années parisiennes, il rejoint enfin son pays d'adoption : le Japon. Il y fait ses premières armes en tant qu'illustrateur pour différents magazines, au travers d'expositions et de concours (notamment le concours du musée d'arts contemporains de la ville de Tokyo, présidé par Yooko Tadanori). Là-bas, il rencontre aussi le mouvement Lolita et s'y intègre naturellement, devenant l'un de ses piliers. De retour en France, il rejoint l'atelier Gottferdom et découvre en Audrey Alwett une complice fidèle. Le mouvement Lolita arrive pour de bon en France et de plus en plus, François se voit confier l’organisation de défilés de mode lolita, de concerts de groupes japonais… C’est donc naturellement que Soleil décidera de signer avec cet illustrateur pas banal le beau-livre Gothic Lolita qui rend hommage à ces princesses d’aujourd’hui.

Texte et photo © Soleil

Sa Bibliographie