Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Arnoux, Erik

  • 199
  • Arnoux
  • Erik
  • le 05/08/1956 (FRANCE)

Sa biographie

Photo © Manuel F. Picaud / Auracan.com

Erik Arnoux, né le 5 Août 1956 à Nancy. Après des études à l'Ecole Supérieure d'Art Graphique de Paris (ESAG) durant 4 années, il débute sa carrière professionnelle dès 1977 à l’âge de 21 ans dans le mensuel de sports mécaniques en BD "Plein Pot", en compagnie de Christian Debarre (Bar2), Christian Rossi et Brice Goepfert… La petite bande de débutants est vite repérée par Henri Filippini qui les surveille de loin d'un oeil critique et bienveillant... Devenu une sorte de “dessinateur-reporter“, Erik s’implique dans le journal dont il sera un temps rédacteur en chef adjoint, y mettant en images les Grands Prix Moto du “Continental Circus“ sur lesquels il se rendra à de nombreuses reprises durant deux saisons complètes… (78-79). Illustrateur chez "Hanna-Barbera France" pendant deux ans, il dessine ensuite pour les magazines "Télé Junior" et "Télé Parade" des centaines de pages mettant en scène les héros des dessins animés de la télé. Après un rapide passage dans la publicité (sa formation de départ) comme directeur artistique un temps durant (notamment à l'agence spécialisée en rough "Black Rough", et chez "ID Program" où il rencontre son ami Jean-Charles Kraëhn en 83), il entame sa carrière d'auteur chez Glénat et y dessine dès 1985 (pour la collection "Vécu" qui démarre) la série "Timon des Blés" (4 tomes dessinés par ses soins, puis dessin repris par Elie Klimos qui en réalisera 4 autres, portant la série à 8) sur un scénario de Daniel Bardet (les chemins de Malefosse“)… En 92, il crée en solo "Sophaletta" dans la collection de prestige "Caractère" chez Glénat, dont il réalise seul les trois premiers tomes, avant d’en confier le dessin à Dominique Hé pour un nouveau cycle à partir du tome 4… (8 tomes parus, le 9 et dernier fin 2005). En 98, il écrit un thriller contemporain "Celadon Run" pour la collection policière "Bulle Noire" (4 tomes parus, série terminée) puis lance "Witness 4", (2 tomes parus, série en cours, le 3 en Octobre 2005 sortie conjugué avec un coffret) une série d'anticipation dessinée par le grenoblois Chrys Millien, pour "Soleil Productions". En parallèle, il reprend pour cinq albums à la demande de son ami J.C.Kraëhn le scénario de la série moyenâgeuse des "Aigles Décapitées" dessinée par Michel Pierret à compter du tome 14 (4 tomes parus, le 18 et dernier écrit par ses soins en juin 2005) puis devient Consultant National BD pour la Caisse d'Épargne, partenaire historique du Festival d'Angoulême. Suit "la dernière Fée du pays d'Arvor", histoire d'héroïc-fantasy médiéval parue chez Glénat (3 tomes parus, série terminée), dessinée par Jean-Marie Michaud, tout en laissant mijoter d'autres projets d'histoires à venir, aussi bien à l'écriture qu'au dessin... (pour ce dernier point, sur scénario d'un autre, histoire de changer d'univers…). Signatures récentes pour des sorties à compter 2006 de “Sinueuse“ (Fantasy) en solo texte et dessins pour Soleil, et de “Ava Dream“ avec Alain Queireix (thriller) pour 3e Vague le Lombard…

Photo © Manuel F. Picaud / Auracan.com

Erik Arnoux, né le 5 Août 1956 à Nancy. Après des études à l'Ecole Supérieure d'Art Graphique de Paris (ESAG) durant 4 années, il débute sa carrière professionnelle dès 1977 à l’âge de 21 ans dans le mensuel de sports mécaniques en BD "Plein Pot", en compagnie de Christian Debarre (Bar2), Christian Rossi et Brice Goepfert… La petite bande de débutants est vite repérée par Henri Filippini qui les surveille de loin d'un oeil critique et bienveillant... Devenu une sorte de “dessinateur-reporter“, Erik s’implique dans le journal dont il sera un temps rédacteur en chef adjoint, y mettant en images les Grands Prix Moto du “Continental Circus“ sur lesquels il se rendra à de nombreuses reprises durant deux saisons complètes… (78-79). Illustrateur chez "Hanna-Barbera France" pendant deux ans, il dessine ensuite pour les magazines "Télé Junior" et "Télé Parade" des centaines de pages mettant en scène les héros des dessins animés de la télé. Après un rapide passage dans la publicité (sa formation de départ) comme directeur artistique un temps durant (notamment à l'agence spécialisée en rough "Black Rough", et chez "ID Program" où il rencontre son ami Jean-Charles Kraëhn en 83), il entame sa carrière d'auteur chez Glénat et y dessine dès 1985 (pour la collection "Vécu" qui démarre) la série "Timon des Blés" (4 tomes dessinés par ses soins, puis dessin repris par Elie Klimos qui en réalisera 4 autres, portant la série à 8) sur un scénario de Daniel Bardet (les chemins de Malefosse“)… En 92, il crée en solo "Sophaletta" dans la collection de prestige "Caractère" chez Glénat, dont il réalise seul les trois premiers tomes, avant d’en confier le dessin à Dominique Hé pour un nouveau cycle à partir du tome 4… (8 tomes parus, le 9 et dernier fin 2005). En […]

Sa Bibliographie