Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Ambrós

  • 19670
  • Zaragoza
  • Miguel Ambrosio
  • Ambrós
  • le 31/08/1913 (ESPAGNE)
  • le 30/09/1992

Sa biographie

AMBROS est un dessinateur espagnol dont le vrai nom est Miguel Ambrosio Zaragoza né le 31 août 1913 à Albuixech. Il est enseignant jusqu'à la fin de la guerre civile espagnole. Il quitte l'enseignement pour des raisons idéologique. En 1946, il rencontre Juan Puerto, directeur des éditions Valenciana pour qui il dessinera El guerrero del Antifaz (Masque Noir dans En Garde). Il quitte alors sa ville natale pour aller vivre à Barcelone. Il dessine alors Dos Yanquís en África pour Bergis Mundial et d'autres récits pour l'hebdomadaire Chispa. Son premier grand succès sera El Caballero Fantasma écrit par Federico Amorós, un personnage assez proche de Zorro pour Grafidea. La série s'arrête quand Saturn, un éditeur concurrent ayant déjà un personnage avec le même nom. Finalement, le héros deviendra El Jinete Fantasma et continuera sa carrière. Remarqué par ce succès, il entre chez Bruguera où il illustrera La nave del tiempo dans "Pulgarcito". C'est en 1956 qu'il rencontre son plus grand succès avec El Capitán Trueno écrit par Victor Mora et publié dans la revue "Pulgarcito" (Yann Cyclone dans Ivanhoé (1re série)). Rapidement, le personnage obtient sa propre revue mensuelle. Au début, il dessine ses aventures seuls, puis il se fait aider après le 35ème numéro. Il se fera également seconder par le coloriste Beaumont. Il quitte la série après le numéro 175. En 1960, il déménage à Paris pour se lancer dans la peinture, sans succès. Il retourne en Espagne en 1964 et retravaille pour Bruguera. Comme il ne souhaite plus dessiner Capitan Trueno, il dessine tarzan, Rintintin et quelques récits complets. Finalement, il retravaillera sur son personnage fétiche le temps de trois épisodes pour "Trueno color". En 1965, il quitte Bruguera et retourne chez Valenciana pour qui il créera El Corsario de Hierro avec son compère Victor Mora (Le Corsaire de Fer dans Brik (PF)) et bien d'autres choses encore. En 1981, il quitte le monde de la bande dessinée à l'exception d'une aventure du Capitan Trueno pour les éditions Toutain. En 1989, il reçoit le Gran Premio del Salón del Cómic de Barcelone pour l'ensemble de sa carrière. Il meurt le 30 septembre 1992 dans sa ville natale d'Albuixech.

Texte © Dominik Vallet / Wikipf

AMBROS est un dessinateur espagnol dont le vrai nom est Miguel Ambrosio Zaragoza né le 31 août 1913 à Albuixech. Il est enseignant jusqu'à la fin de la guerre civile espagnole. Il quitte l'enseignement pour des raisons idéologique. En 1946, il rencontre Juan Puerto, directeur des éditions Valenciana pour qui il dessinera El guerrero del Antifaz (Masque Noir dans En Garde). Il quitte alors sa ville natale pour aller vivre à Barcelone. Il dessine alors Dos Yanquís en África pour Bergis Mundial et d'autres récits pour l'hebdomadaire Chispa. Son premier grand succès sera El Caballero Fantasma écrit par Federico Amorós, un personnage assez proche de Zorro pour Grafidea. La série s'arrête quand Saturn, un éditeur concurrent ayant déjà un personnage avec le même nom. Finalement, le héros deviendra El Jinete Fantasma et continuera sa carrière. Remarqué par ce succès, il entre chez Bruguera où il illustrera La nave del tiempo dans "Pulgarcito". C'est en 1956 qu'il rencontre son plus grand succès avec El Capitán Trueno écrit par Victor Mora et publié dans la revue "Pulgarcito" (Yann Cyclone dans Ivanhoé (1re série)). Rapidement, le personnage obtient sa propre revue mensuelle. Au début, il dessine ses aventures seuls, puis il se fait aider après le 35ème numéro. Il se fera également seconder par le coloriste Beaumont. Il quitte la série après le numéro 175. En 1960, il déménage à Paris pour se lancer dans la peinture, sans succès. Il retourne en Espagne en 1964 et retravaille pour Bruguera. Comme il ne souhaite plus dessiner Capitan Trueno, il dessine tarzan, Rintintin et quelques récits complets. Finalement, il retravaillera sur son personnage fétiche le temps de trois épisodes pour "Trueno color". En 1965, il quitte Bruguera et retourne chez Valenciana pour qui il créera El Corsario de Hierro avec son compère Victor Mora (Le Corsaire de Fer dans Brik (PF)) et bien d'autres choses encore. En 1981, il […]

Sa Bibliographie