Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Angiolini, Sandro

  • 15870
  • Angiolini
  • Alessandro
  • Angiolini, Sandro
  • le 09/06/1920 (ITALIE)
  • le 15/10/1985

Sa biographie

Sandro Angiolini est un dessinateur Italien né à Milan, le 9 juin 1920. Sandro Angiolini a débuté sa carrière de dessinateur de bande dessinée dans les années 40, en réalisant des caricatures et illustrations pour des journaux et magazines. Il a également participé à la création du film d'animation "La Rosa di Bagdad", et a réalisé quelques bandes dessinées pour diverses revues telles qu’ "Incanto","Luna Park" et "Festival". Dans les années 50, Angiolini a commencé une longue collaboration avec l'éditeur Dardo, en dessinant "Chicchirichi" et d’autres séries pour enfants, mais également des épisodes de " Miki le Ranger", "Blek" et "Jim Taureau" qui furent publiés en France par Lug et la S.A.G.E. Il participa aussi à la série « Roco » paru en France sous le nom de Roico aux édition Impéria, on lui doit d’ailleurs un bon nombres des couvertures de cette série. En 1966, il a été le premier à illustrer l’une des plus populaires bandes dessinées érotiques d’Italie intitulée "Isabella", écrite par Renzo Barbieri et Giorgio Cavedon publiée en France par Elvifrance dans sa propre revue. Plus tard, il a aussi dessiné les aventures de l'agent secret "Goldrake". En 1968, Il a changé d’éditeur et rejoint Furio Viano, avec qui il créera les bandes de "Vartan", "Una" , "Belzeba" et "La Poliziotta". Sandro Angiolini nous a quitté le 15 octobre 1985.

Texte © Hamil Boualem / Wikipf

Sandro Angiolini est un dessinateur Italien né à Milan, le 9 juin 1920. Sandro Angiolini a débuté sa carrière de dessinateur de bande dessinée dans les années 40, en réalisant des caricatures et illustrations pour des journaux et magazines. Il a également participé à la création du film d'animation "La Rosa di Bagdad", et a réalisé quelques bandes dessinées pour diverses revues telles qu’ "Incanto","Luna Park" et "Festival". Dans les années 50, Angiolini a commencé une longue collaboration avec l'éditeur Dardo, en dessinant "Chicchirichi" et d’autres séries pour enfants, mais également des épisodes de " Miki le Ranger", "Blek" et "Jim Taureau" qui furent publiés en France par Lug et la S.A.G.E. Il participa aussi à la série « Roco » paru en France sous le nom de Roico aux édition Impéria, on lui doit d’ailleurs un bon nombres des couvertures de cette série. En 1966, il a été le premier à illustrer l’une des plus populaires bandes dessinées érotiques d’Italie intitulée "Isabella", écrite par Renzo Barbieri et Giorgio Cavedon publiée en France par Elvifrance dans sa propre revue. Plus tard, il a aussi dessiné les aventures de l'agent secret "Goldrake". En 1968, Il a changé d’éditeur et rejoint Furio Viano, avec qui il créera les bandes de "Vartan", "Una" , "Belzeba" et "La Poliziotta". Sandro Angiolini nous a quitté le 15 octobre 1985.

Texte © Hamil Boualem / Wikipf

Sa Bibliographie