Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Son actu

Un bruit étrange et beau

A paraître le 05/10/2016
  • Rue de Sèvres
  • 10/2016
  • 978-2-369-81185-5
  • 80

Sa biographie

Zep est né en Suisse en 1967. Il s'inscrit aux Arts Déco de Genève d'où il sortira diplômé. Il publie dans la presse « Victor » puis est remarqué par « le journal de Spirou ». Après quelques albums, en 1992, il donne naissance à « Titeuf » par hasard, sur un carnet de croquis, alors qu'il dessine des souvenirs d'enfance. La première planche est publiée dans un fanzine et, à sa lecture, Jean-Claude Camano des Editions Glénat lui propose de l'éditer. C'est le début de la grande aventure de Titeuf. Le succès est croissant et devient rapidement un véritable phénomène du monde de l'édition. Plus de 12 millions d'albums de « Titeuf » ont été vendus, et il est traduit dans plus de 20 pays dont la Chine. En mai 2000, Titeuf fait son apparition dans les romans de la Bibliothèque Rose chez Hachette Jeunesse. En 2001, paraît « Le Guide du zizi sexuel » co-écrit avec Hélène Bruller. Tous deux écrivent « Les Minijusticiers » chez Hachette Jeunesse en 2003. Zep a également illustré la même année un livret pédagogique pour Handicap International et réalisé un carnet de 68 pages pour l'album « Chansons pour les pieds » de Jean-Jacques Goldman. Zep a récemment collaboré à « Sol En Si » en réalisant la pochette et les illustrations du livret du disque « Sol En Cirque ». En janvier 2004, il reçoit le Grand Prix de la Ville d'Angoulême le récompensant pour l'ensemble de sa carrière. Il a été le Président du Festival d'Angoulême 2005.

Texte © Glénat

Zep est né en Suisse en 1967. Il s'inscrit aux Arts Déco de Genève d'où il sortira diplômé. Il publie dans la presse « Victor » puis est remarqué par « le journal de Spirou ». Après quelques albums, en 1992, il donne naissance à « Titeuf » par hasard, sur un carnet de croquis, alors qu'il dessine des souvenirs d'enfance. La première planche est publiée dans un fanzine et, à sa lecture, Jean-Claude Camano des Editions Glénat lui propose de l'éditer. C'est le début de la grande aventure de Titeuf. Le succès est croissant et devient rapidement un véritable phénomène du monde de l'édition. Plus de 12 millions d'albums de « Titeuf » ont été vendus, et il est traduit dans plus de 20 pays dont la Chine. En mai 2000, Titeuf fait son apparition dans les romans de la Bibliothèque Rose chez Hachette Jeunesse. En 2001, paraît « Le Guide du zizi sexuel » co-écrit avec Hélène Bruller. Tous deux écrivent « Les Minijusticiers » chez Hachette Jeunesse en 2003. Zep a également illustré la même année un livret pédagogique pour Handicap International et réalisé un carnet de 68 pages pour l'album « Chansons pour les pieds » de Jean-Jacques Goldman. Zep a récemment collaboré à « Sol En Si » en réalisant la pochette et les illustrations du livret du disque « Sol En Cirque ». En janvier 2004, il reçoit le Grand Prix de la Ville d'Angoulême le récompensant pour l'ensemble de sa carrière. Il a été le Président du Festival d'Angoulême 2005.

Texte © Glénat

Sa Bibliographie