Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Son actu

Jazz (Dan) Jazz

A paraître le 29/03/2017
  • Bamboo Édition
  • Grand Angle
  • 03/2017
  • 978-2-8189-4142-3
  • 58

Sa biographie

Daniel Alexandre dessine sous le pseudonyme A.Dan. Ce nom de scène sonne comme le nom du premier homme. Sur son blog qu’il tient depuis 2005, il interpelle ses lecteurs. « Le saviez vous ? Adam, c'est le premier fils d'un dieu improbable ; c'est aussi le mec le plus con de la création: sans lui on serait encore au chaud à gambader nu dans l'herbe verte avec pléthore de naïades. » Le dessinateur et illustrateur A.Dan a de l’humour et un vrai sens de l'indignation. Engagé, il fait partie de l'association Dessin'acteurs et a participé au dernier projet collectif Faucheurs volontaires en 2010. Après ses études secondaires, il aurait pu mener une toute autre carrière, mais sa passion pour le dessin l'a rattrapé. Autodidacte, il décide de s'y adonner totalement. Illustrateur - notamment d'animaux - il est arrivé à la BD chez Joker. En début 2008, il y publie son premier album Jo-Bo sur un scénario de Benjamin Leduc. Cela devait être le début d’une nouvelle série d’Héroïc-Fantasy dans la collection Horizon. L’épisode divertissant Le Cratère de Rongo n’aura cependant pas de suite. Dans un style différent plus réaliste avec une vraie personnalité, il est passé au dessin réaliste dans la collection Grand Angle chez Bamboo. Il publie un diptyque paru en 2009 et 2010. Tahya El-Djazaïr est un scénario de Laurent Galandon sur une version moins manichéenne de la Guerre d'Algérie à partir de 1954. Le Festival international de bande dessinée à Alger en 2009 a choisi le premier tome comme le meilleur album en langue française. Après ce diptyque, A.Dan prépare toujours avec Laurent Galandon un nouveau diptyque Pour un peu de bonheur sur une gueule cassée rescapée de la Première Guerre mondiale. Il termine le premier album et vient de signer en parallèle au Lombard pour un one-shot La Vie Sublime écrit par le jeune auteur avec Maximilien Le Roy sur le thème de la Désobéissance Civile à paraître en 2012.

Texte et photo © BD75011, le blog BD de Manuel F. Picaud / Auracan.com

Daniel Alexandre dessine sous le pseudonyme A.Dan. Ce nom de scène sonne comme le nom du premier homme. Sur son blog qu’il tient depuis 2005, il interpelle ses lecteurs. « Le saviez vous ? Adam, c'est le premier fils d'un dieu improbable ; c'est aussi le mec le plus con de la création: sans lui on serait encore au chaud à gambader nu dans l'herbe verte avec pléthore de naïades. » Le dessinateur et illustrateur A.Dan a de l’humour et un vrai sens de l'indignation. Engagé, il fait partie de l'association Dessin'acteurs et a participé au dernier projet collectif Faucheurs volontaires en 2010. Après ses études secondaires, il aurait pu mener une toute autre carrière, mais sa passion pour le dessin l'a rattrapé. Autodidacte, il décide de s'y adonner totalement. Illustrateur - notamment d'animaux - il est arrivé à la BD chez Joker. En début 2008, il y publie son premier album Jo-Bo sur un scénario de Benjamin Leduc. Cela devait être le début d’une nouvelle série d’Héroïc-Fantasy dans la collection Horizon. L’épisode divertissant Le Cratère de Rongo n’aura cependant pas de suite. Dans un style différent plus réaliste avec une vraie personnalité, il est passé au dessin réaliste dans la collection Grand Angle chez Bamboo. Il publie un diptyque paru en 2009 et 2010. Tahya El-Djazaïr est un scénario de Laurent Galandon sur une version moins manichéenne de la Guerre d'Algérie à partir de 1954. Le Festival international de bande dessinée à Alger en 2009 a choisi le premier tome comme le meilleur album en langue française. Après ce diptyque, A.Dan prépare toujours avec Laurent Galandon un nouveau diptyque Pour un peu de bonheur sur une gueule cassée rescapée de la Première Guerre mondiale. Il termine le premier album et vient de signer en parallèle au Lombard pour un one-shot La Vie Sublime écrit par le jeune auteur avec Maximilien Le Roy sur le thème de la Désobéissance Civile à paraître en 2012.

Texte et […]

Sa Bibliographie