Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Sa biographie

Depuis sa plus tendre enfance, Richard Houde a toujours entretenu une vive passion pour la bande dessinée, le cinéma et la littérature fantastique. Dès l'âge de douze ans, il plonge dans l'écriture de nouvelles fantastiques, pour son propre plaisir. À l'âge adulte, malgré sa passion pour l'écriture, il se voit contraint de gagner sa vie par d'autres moyens: il œuvre donc au sein de la fonction publique fédérale pendant quelques années. En octobre 1993, Richard se classe parmi les trois finalistes au Grand Concours Littéraire du Salon du Livre de l'Estrie, dans la catégorie 26-49 ans. Frustré de ne pouvoir exprimer librement ses élans créateurs, il quitte définitivement la fonction publique en 1995 pour se consacrer entièrement à la réalisation d'un grand rêve: la publication d'un magazine de bande dessinée. Avec le concours de son frère Daniel, il crée le magazine Pignouf dans lequel il signe plusieurs scénarios, en plus d'en assumer la direction. Sous son propre nom, il écrit la série Béatrice l'Aubergiste et sous le pseudonyme Dario, il scénarise L'Agent 00.5, Super-H, et Millie et Rousso. Le magazine Pignouf était tiré à 15 000 exemplaires et distribué dans près de 5 000 points de vente à travers la province de Québec et dans des secteurs francophones de l'Ontario et du Nouveau-Brunswick. L'arrivée de Pignouf a été accueillie de façon élogieuse par de nombreux médias, ces derniers soulignant fréquemment la facture professionnelle du magazine, le comparant même aux publications européennes telles Spirou et Tintin. En septembre 1996, et après la parution de cinq numéros, le magazine Pignouf doit suspendre sa publication, faisant face à des coûts de production particulièrement lourds à affranchir. Depuis l'arrêt de la production de Pignouf, Richard Houde poursuit de plus belle son oeuvre dans le monde de la bande dessinée. Il assume la direction de la collection bande dessinée pour Les Éditions Mille-Îles: douze albums sont déjà parus, et plusieurs autres sont présentement en préparation sous sa direction. En tant qu'auteur, il a publié trois albums: Super-H - Loup-Garou Barbecue, en collaboration avec l'illustrateur Paul Le Brun; Béatrice l'aubergiste - À la coccinelle d'or dessiné par Makoello et Histoire du monde, illustré par Paul Roux et dans lequel Houde partageait l'écriture des scénarios avec son frère Daniel (David). Il a aussi été gagman pour le magazine Délire pendant un peu plus d'un an. Le premier album de Béatrice l'Aubergiste s'est mérité le titre de l'Album québécois de l'année, au Festival de la bande dessinée de Québec, en avril 1998. De plus, il a été sélectionné par Communication Jeunesse parmi les choix de lecture des clubs Livromanie et Livromagie. Un deuxième titre est d'ailleurs en préparation dans la série Béatrice l'aubergiste.

Texte et photo © BD Québec

Depuis sa plus tendre enfance, Richard Houde a toujours entretenu une vive passion pour la bande dessinée, le cinéma et la littérature fantastique. Dès l'âge de douze ans, il plonge dans l'écriture de nouvelles fantastiques, pour son propre plaisir. À l'âge adulte, malgré sa passion pour l'écriture, il se voit contraint de gagner sa vie par d'autres moyens: il œuvre donc au sein de la fonction publique fédérale pendant quelques années. En octobre 1993, Richard se classe parmi les trois finalistes au Grand Concours Littéraire du Salon du Livre de l'Estrie, dans la catégorie 26-49 ans. Frustré de ne pouvoir exprimer librement ses élans créateurs, il quitte définitivement la fonction publique en 1995 pour se consacrer entièrement à la réalisation d'un grand rêve: la publication d'un magazine de bande dessinée. Avec le concours de son frère Daniel, il crée le magazine Pignouf dans lequel il signe plusieurs scénarios, en plus d'en assumer la direction. Sous son propre nom, il écrit la série Béatrice l'Aubergiste et sous le pseudonyme Dario, il scénarise L'Agent 00.5, Super-H, et Millie et Rousso. Le magazine Pignouf était tiré à 15 000 exemplaires et distribué dans près de 5 000 points de vente à travers la province de Québec et dans des secteurs francophones de l'Ontario et du Nouveau-Brunswick. L'arrivée de Pignouf a été accueillie de façon élogieuse par de nombreux médias, ces derniers soulignant fréquemment la facture professionnelle du magazine, le comparant même aux publications européennes telles Spirou et Tintin. En septembre 1996, et après la parution de cinq numéros, le magazine Pignouf doit suspendre sa publication, faisant face à des coûts de production particulièrement lourds à affranchir. Depuis l'arrêt de la production de Pignouf, Richard Houde poursuit de plus belle son oeuvre dans le monde de la bande dessinée. Il assume la direction de la collection bande dessinée pour Les Éditions Mille-Îles: douze […]

Sa Bibliographie