Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Sfar, Joann

  • 132
  • Sfar
  • Joann
  • le 28/08/1971 (FRANCE)

Son actu

(AUT) Sfar La promesse de l'aube

A paraître le 03/04/2014
  • Futuropolis / Gallimard
  • 04/2014
  • 2-7548-1022-6
  • 536

Donjon Crépuscule -110- Haut Septentrion

A paraître le 12/03/2014
  • Delcourt
  • Humour de Rire
  • 03/2014
  • 978-2-7560-4095-0
  • 46

Donjon Crépuscule -111- La fin du Donjon

A paraître le 12/03/2014
  • Delcourt
  • Humour de Rire
  • 03/2014
  • 978-2-7560-3973-2
  • 46

Sa biographie

Photo © Dargaud

Né à Nice le 28 août 1971, Joann Sfar est déjà reconnu dans la bande dessinée comme un auteur talentueux et prolifique, passant avec un égal bonheur du dessin au scénario. Après avoir suivi des cours de peinture, maîtrise de philo en poche, il s'inscrit aux Beaux-Arts de Paris où il fréquente le département de Morphologie. Il débute chez Cornélius ("Ossour Hyrsidoux") en 1994 et devient collaborateur de L'Association, où il paraît régulièrement au sommaire de la revue LAPIN. Par ailleurs, il signe sur un scénario de Pierre Dubois "Pétrus Barbygère", son premier album en couleurs chez Delcourt, en 1996. Chez le même éditeur, il se transforme parallèlement en scénariste pour José-Luis Munuera (la série des "Potamoks") et O. G. Boiscommun (celle des "Trolls", avec la collaboration de Jean-David Morvan pour les textes). Il entame en auteur complet "Les Dossiers du professeur Bell", la série "Petit vampire" et se partage équitablement avec Trondheim l'écriture et le dessin de la saga "Donjon", singulier mélange parfaitement organisé de graphismes différents. Cet amateur éclairé de Sherlock Holmes et d'Albert Cohen anime plusieurs séries et ne cesse de louvoyer entre le loufoque et le philosophique. Son emménagement dans l'Atelier des Vosges (place des Vosges à Paris) lui fait côtoyer des artistes aussi divers que Frédéric Boilet, Tronchet, Émile Bravo, Christophe Blain et Emmanuel Guibert. Dans la collection "Humour Libre", "La fille du professeur", illustrée par Emmanuel Guibert, a obtenu à Angoulême en 1998 l'Alph'Art Coup de Coeur, ainsi que le Prix René Goscinny, renouvelant avec bonheur l'ambiance victorienne ancienne. Toujours avec Emmanuel Guibert au dessin, il débute en 2001 la série "Les Olives noires" dans la collection "Repérages", récit bouleversant et moderne du parcours d'un jeune enfant juif en Judée à l'époque du Christ.

Texte © Dupuis

Photo © Dargaud

Né à Nice le 28 août 1971, Joann Sfar est déjà reconnu dans la bande dessinée comme un auteur talentueux et prolifique, passant avec un égal bonheur du dessin au scénario. Après avoir suivi des cours de peinture, maîtrise de philo en poche, il s'inscrit aux Beaux-Arts de Paris où il fréquente le département de Morphologie. Il débute chez Cornélius ("Ossour Hyrsidoux") en 1994 et devient collaborateur de L'Association, où il paraît régulièrement au sommaire de la revue LAPIN. Par ailleurs, il signe sur un scénario de Pierre Dubois "Pétrus Barbygère", son premier album en couleurs chez Delcourt, en 1996. Chez le même éditeur, il se transforme parallèlement en scénariste pour José-Luis Munuera (la série des "Potamoks") et O. G. Boiscommun (celle des "Trolls", avec la collaboration de Jean-David Morvan pour les textes). Il entame en auteur complet "Les Dossiers du professeur Bell", la série "Petit vampire" et se partage équitablement avec Trondheim l'écriture et le dessin de la saga "Donjon", singulier mélange parfaitement organisé de graphismes différents. Cet amateur éclairé de Sherlock Holmes et d'Albert Cohen anime plusieurs séries et ne cesse de louvoyer entre le loufoque et le philosophique. Son emménagement dans l'Atelier des Vosges (place des Vosges à Paris) lui fait côtoyer des artistes aussi divers que Frédéric Boilet, Tronchet, Émile Bravo, Christophe Blain et Emmanuel Guibert. Dans la collection "Humour Libre", "La fille du professeur", illustrée par Emmanuel Guibert, a obtenu à Angoulême en 1998 l'Alph'Art Coup de Coeur, ainsi que le Prix René Goscinny, renouvelant avec bonheur l'ambiance victorienne ancienne. Toujours avec Emmanuel Guibert au dessin, il débute en 2001 la série "Les Olives noires" dans la collection "Repérages", récit bouleversant et moderne du parcours […]

Sa Bibliographie