Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée
Couverture de Les voyages d'Ulysse - Les Voyages d'Ulysse
©Daniel Maghen 2016 Lepage
Parution le 29/09/2016. Vous pouvez commander l'album chez nos partenaires suivants : Acheter sur Amazon Acheter chez BDFugue Acheter à la FNAC Acheter sur PriceMinister
Album créé dans la bedetheque le 11/09/2016 (Dernière modification le 15/12/2016 à 11:26) par nexus4

Les voyages d'Ulysse

Une BD de chez Daniel Maghen - 2016

09/2016 (29 septembre 2016) 221 pages 978-2-356-74043-4 Format normal 288056

Jules et Salomé, en quête d’eux-mêmes à travers le voyage, marchent dans les pas du héros antique dont le bateau porte le nom : L’Odysseus. Et comme autrefois le véritable Ulysse, le navire se heurtera sans fin à sa destinée contraire avant de rentrer à bon port. Jules Toulet, peintre obscur de la fin du XIXeme siècle, a perdu sa muse Anna. Les quelques lettres qu’il a reçues d’elle n’ont fait qu’entretenir la flamme et l’ont empêché de se remettre à peindre. Il traîne dans Istanbul et tente de retrouver la créativité... Lire la suite

  • Currently 4.48/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 4.5/5 (31 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    Le 30/12/2016 à 16:42:36

    Oui, cet album est absolument superbe à tout point de vue !
    Je veux juste préciser que l’histoire, aussi bien écrite soit-elle, est quand même excessivement romanesque!
    L’irradiante beauté des planches hypnotise sur le coup mais une fois le regard dessillé, de nombreux ressorts narratifs apparaissent un peu épais...
    Ne serait-ce que le point de départ : Voyageur perdu, Jules s’endort par hasard au milieu du port d’Istanbul, précisément à côté du bateau de la belle capitaine Salomé ; ce Jules a, par hasard aussi, connu un peintre légendaire dont il possède précisément un carnet de croquis rarissime, peintre dont Salomé collectionne précisément les œuvres et qu’elle recherche éperdument depuis toujours … Et les voilà partis à sa recherche en citant du Homère qu’ils connaissent tous deux par cœur…
    La plupart des situations participent de ce genre de coïncidences : Salomé qui retrouve (par hasard) son agresseur dans le bureau de son père… Salomé répugnée par les hommes qui fait de la seule jeune fille esseulée des environs son amante le plus naturellement du monde… Jules qui voit (par hasard) sa fiancée, perdue de vue depuis des lustres, portraiturée par le vieux peintre lui-même et ainsi de suite…
    Les auteurs semblent d’ailleurs s’en amuser puisqu’ils invoquent «la bonne étoile» des héros…
    Mais passons… Finalement, nous faire croire à tout cela ne requiert-il pas aussi un grand talent ?

    Quoi qu'il en soit, on ne peut que saluer l’exigence, l’ambition et l’engagement total d’E. Lepage dans son (chef d’)œuvre.
    Même après la lecture il se dégage de cet ouvrage une vraie majesté, due en particulier aux fantastiques peintures de René Follet.
    Un ébouriffant hommage à la peinture en général.
    4 ½ sur 5

    Le 07/11/2016 à 20:50:02

    Tout simplement splendide ! On retrouve le grand Emmanuel Lepage, un peu perdu de vue avec ses précédents ouvrages inscrits dans le réel.
    J'approuve sans réserves la critique de Houriez.
    221 pages de cette qualité (merci aussi à Follet) + quelques pages de repros de fusain pour moins de 30 € , c'est tellement rare.
    Merci aussi à l'éditeur

    Le 03/10/2016 à 22:24:01

    Depuis plusieurs années, j'achète les yeux fermés les ouvrages de mon compatriote breton, Emmanuel Lepage.
    Ses derniers ouvrages "voyages aux Iles de la désolations", "la lune est blanche" et "Un printemps sur Tchernobyl" font partis des ouvrages que je lis et surtout que je relis, gage d'une qualité certaine, quasiment tout les ans. Car Emmanuel Lepage , avec le temps, nous offre plus qu'une bande dessinée mais de véritables tableaux à chaque vignette, ce qui se vérifie avec le présent album.
    Avec " les voyages d'Ulysse", c'est une véritable invitation au voyage, au sens de Baudelaire, que nous offre Lepage. Fini les aventures autobiographiques ici, mais place aux aventures de Toulet, un des personnage aperçu dans "Les Voyages d'Anna", paru il y a plusieurs années chez Daniel Maghen (2005)-qui fera l'objet d'une réédition en novembre 2016- . D'ailleurs, je m'interroge sur le choix du nom de Toulet, (non le peintre mais le poète) auteur des "contrerimes" , aventurier, marin ayant navigué jusqu'à l'extrème Orient, poète et écrivain qui de Jean d'Ormesson à Jean Dutourd, en passant par Jacqueline de Romilly n'a ne cesse ne nous rappeler à nous , ses souvenirs.
    "Les voyages d'Ulysse" nous offrent un formidable voyage maritime mais aussi un merveilleux voyage dans le temps. En mélant habilement l'"Odyssée" d'Homère et le parcours de Salomé, Lepage nous livre là un véritable chef d’œuvre aussi bien scénaristique que graphique. En intégrant dans son récit certaines planches de Follet (auteur que j'adore, mais malheureusement trop méconnu), Lepage compose ainsi un album d'une élégance rare: hommage aux textes fondateurs grecs, hommage aux dessinateurs plus âgés (Follet), le tout servi sur un scénario d'une beauté fatale.
    Cet album est certainement un des albums incontournable de cette année, aussi bien par son ampleur que pour sa qualité graphique .
    Pour l’anecdote, ma fille commence cette année en fac , en lettres modernes , à la Sorbonne, et Homère est , évidemment au programme. Je compte lui prêté cet album de Lepage, qui ne manque pas de faire référence à Homère, que ce soit au niveau graphique, qu'à travers les pages de l'Odyssée distillée ici ou là sur les pages de cette bande dessinée.

Toutes les éditions de cet album